L’Etat de l’Arizona donne raison à Epic Games aux dépens d’Apple

0

Dans un projet de loi voté à une courte majorité, l’Arizona autorise Epic Games et les éditeurs a proposer des systèmes de paiement maison. Un premier revers pour Apple mais aussi Google et leurs stores.

Epic Games Apple

Le conflit entre Epic Games et Apple a permis de mettre en lumière des tensions latentes sur le monopole des magasins d’applications. Depuis plusieurs mois, le célèbre jeu de battle royale Fortnite est banni de l’App Store. Le tort du titre est d’avoir mis en avant la boutique du jeu avec des promotions cherchant à outrepasser la taxe de 30% imposée par la firme de Cupertino. En Arizona, un projet de loi semble aller dans le sens de l’éditeur.

Tous les téléphones Apple disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

L’Arizona cherche à protéger les éditeurs comme Epic Games face à la toute puissance d’Apple et de Google

Les premières décisions, notamment en justice, donnaient raison à l’entreprise de Cupertino. Epic Games étant celui qui a rompu les termes du contrat, Apple avait tout à fait le droit de retirer Fortnite de son store. Or l’éditeur a multiplié les recours et les actions en justice, allant même jusqu’à demander de l’aide à l’Union Européenne. De son côté, l’Etat de l’Arizona vient de voter un projet de loi qui, in fine, donne raison à l’éditeur. Les créateurs en question auront donc le droit de proposer leur propre boutique au sein des logiciels qu’ils développent.

Le projet de loi était à l’initiative d’Epic Games. Une décision anti GAFA qui avait aussi été soumise au vote dans l’Etat du Dakota du Nord. En Arizona, cette loi a été adoptée d’une courte majorité mais pourrait avoir d’énormes répercussions. Les stores cumulant plus d’un million de téléchargements ne pourront plus imposer aux développeurs un système de paiement privilégié. Comprenez, vous n’êtes plus obligés de passer par l’App Store ou le Play Store pour faire une transaction. Un enjeu décisif, puisque ces magasins intègrent une taxe sur les achats au sein de l’application et génèrent des milliards de bénéfices.

Si la décision fait autant polémique dans l’outre atlantique, c’est qu’elle pourrait ensuite être généralisée sur tout le territoire américain. Malgré des campagnes de lobbying, Apple et Google semblent avoir perdu une bataille importante. Surtout que les deux stores cristallisent les critiques un peu partout dans le monde.

Source : The Verge

L’Etat de l’Arizona donne raison à Epic Games aux dépens d’Apple
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here