Yota, le créateur de smartphone à double écran, a fait faillite

0

L’autonomie exceptionnelle de ses YotaPhone n’a apparemment pas permis au constructeur russe Yota de faire face à la concurrence.

Yota

Quand on parle aujourd’hui d’un smartphone à double écran, on pense directement au V20 de LG ou encore au Galaxy Fold de Samsung. Pourtant, ce ne sont pas les premiers modèles de ce genre. Dès 2012, il y avait un constructeur russe proposant un appareil adoptant le même concept : Yota. La marque concevait et proposait les YotaPhone, de surprenants smartphones équipés de deux écrans, dont un écran LCD d’un côté et un écran E-Ink de l’autre.

Yota a fait faillite

Avec ses smartphones à deux écrans, Yota avait un objectif bien précis : permettre aux utilisateurs d’économiser de l’énergie et de booster l’autonomie de leur téléphone. L’écran E-Ink est en effet peu énergivore. Et si on commence à manquer de batterie, on peut se servir de cet écran électronique pour garder son appareil fonctionnel encore un petit temps. Cela n’empêche qu’à tout moment, il est possible d’utiliser le YotaPhone comme un smartphone classique En tout, le concept est plutôt séduisant ! Malheureusement pour l’entreprise, il n’a pas convaincu beaucoup de monde.

Yota a déjà lancé trois générations de YotaPhone : la première en 2012, la seconde en 2015 et la troisième en 2017. Ces appareils ne lui ont apparemment pas permis de se faire une place sur le marché qui est devenu de plus en plus concurrentiel. Et au final, l’administration judiciaire des Iles Caïmans (domiciliation de l’entreprise) l’a déclaré en faillite. Une décision prise après que Hi-p Electronics, un des fournisseurs de la marque, ait rapporté un non respect du niveau de commandes minimum de composants.

Que pensez-vous de cette info ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.

Yota, le créateur de smartphone à double écran, a fait faillite
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here