Xiaomi assigne les Etats-Unis afin de ne plus être considérée comme une entreprise militaire

0

Xiaomi vient d’annoncer avoir déposé une plainte contre les Etats-Unis. En effet, considéré par un dernier décret de l’administration Trump comme une entreprise militaire chinoise, elle ne peut plus bénéficier d’investissements américains.

Xiaomi

C’est la dernière action d’éclat du mandat de Donald Trump. Quelques jours avant la fin de sa présidence, l’ancien chef d’Etat a placé le constructeur Xiaomi sur liste noire militaire aux Etats-Unis. Le décret voté le 14 janvier entrera en vigueur à partir du 11 novembre 2021 et est un véritable coup dur pour la marque chinoise. En effet au mois de novembre, les investisseurs américains seront contraints de vendre leurs parts sous peine d’être sanctionnés.

Tous les téléphones de la marque chinoise disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

Xiaomi ne veut pas vivre la même situation que Huawei à long termes

Au contraire de son rival chinois, la situation de Xiaomi est légèrement différente. Le constructeur est désormais considérée comme une entreprise militaire chinoise travaillant pour le compte de Pékin. La conséquence directe de ce décret pénalise la firme qui ne peut plus proposer ses actions sur les marchés américains. La solution trouvée par l’entreprise est d’attaquer en justice le gouvernement des Etats-Unis pour faire annuler cette décision. C’est une information qui a été confirmée par les médias américains que ce soit Bloomberg ou encore CNBC.

Dès le décret signé, les porte-paroles de l’entreprise ont pris la parole pour contester la décision du président Trump. La plainte déposée à la Cour du district de Columbia dénonce un choix anticonstitutionnel et dangereux pour la démocratie. Suite à cela, les avocats de Xiaomi ont déclaré qu’en : »coupant Xiaomi des investissements américains, le décret pris à son encontre va l’empêcher de croître, améliorer et financer ses produits. » Le constructeur chinois ne semble pas compter sur les actions de Joe Biden pour régulariser sa situation. Le gouvernement du nouveau président cherche à prendre son temps notamment en ce qui concerne Huawei tout en protégeant les intérêts du pays.

Sources : Bloomberg et CNBC

Xiaomi assigne les Etats-Unis afin de ne plus être considérée comme une entreprise militaire
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here