Test du Blackberry Priv , le premier smartphone Android du constructeur

5

blackberry priv pub

Le Blackberry Priv est le premier smartphone du constructeur sous Android. Est-ce que le pari est réussi ? Réponses dans notre test.

Il fut un temps où les deux géants du marché des mobiles étaient Apple et Blackberry. Mais c’était il y a quelques années maintenant. Si Apple reste toujours un constructeur incontournable de smartphone, on ne peut pas dire que cela soit le cas de l’entreprise canadienne.

On le sait, dans le secteur des produits High-Tech, quand on loupe une innovation majeure, cela peut avoir des conséquences terribles sur le business de son entreprise. C’est ce qui s’est passé avec Blackberry. Avec l’arrivée des téléphones tout tactiles, le constructeur n’a pas voulu renier son identité. Ils ont continué à produire des appareils avec clavier physique, sous Blackberry Os (avec un catalogue d’application assez léger) et avec des fonctionnalités (comme l’appareil photo), devenues essentielles, en dessous de la concurrence.

A l’heure où tous les smartphones haut de gamme se ressemblent, esthétiquement et techniquement, il semblerait que Blackberry a une carte à jouer. Le constructeur a donc décidé de faire le pari de sortir un smartphone haut de gamme sous Android, le BlackBerry Priv. Si ce dernier est un succès, il pourrait être le symbole du renouveau de la marque canadienne.

Est-ce que le Blackberry Priv est à la hauteur de cette ambition ? C’est ce que nous avons voulu savoir dans ce test.

Le Blackberry Priv signe le retour du clavier coulissant

blackberry priv déployé

Le Blackberry Priv est vraiment un OVNI sur le marché des smartphones. Il est le seul portable haut de gamme de 2015 à proposer un clavier physique coulissant. En position fermée, vous avez un mobile de 5,4 pouces assez classique. Mais quand le téléphone se déploie, un clavier physique apparait sur la partie basse de l’appareil. Dans cette position, le Blackberry Priv mesure 184 mm. Malgré une largeur de 77,2 mm (ce qui veut dire que le mobile est assez allongé), la prise en main est très bonne. Les 192 grammes du téléphone sont bien répartis.

Cette dernière est également liée au dos du smartphone. Composé de fibre carbone, nous avons le droit à une surface antidérapante et chaleureuse. En plus de cela, cette matière a pour qualités d’être très résistante et de ne créer aucune interférence. A l’heure où les antennes sont intégrées dans les coques en métal, c’est certainement une matière qui a de l’avenir.

Pour terminer sur la description de l’apparence du Blackberry Priv, on retrouve quatre boutons physiques, en aluminium, sur les tranches de l’appareil. Du côté gauche, nous avons un bouton d’alimentation. Puis sur la droite, nous avons deux boutons pour contrôler le volume audio. Ils entourent un bouton plus petit qui a pour unique intérêt de passer votre appareil en mode mute. Certainement une demande des professionnels. Ce qui est dommage, ce qu’il n’est pas possible de personnaliser une action, spécifique, sur ce bouton comme sur d’autres appareils.

Vous l’aurez compris, on est globalement convaincu par le design du BlackBerry Priv. Sobre et élégant, il s’affiche fièrement comme un smartphone haut de gamme. Sur ce point, la mission du constructeur canadien est réussie. Ils sont arrivés à produire un smartphone de 5,4 pouces, avec clavier coulissant, sans qu’il soit trop encombrant. Félicitations.

La force de Blackberry, le clavier physique

blackberry priv clavier

Quand le Blackberry Priv est en position fermé, il suffit d’une main pour déployer le clavier physique. Sur la partie basse de l’appareil, nous avons une barre de son qui prend la largeur du téléphone. Cette partie est légèrement surélevée par rapport à la dalle tactile afin de créer un rebord. Ce dernier, vous aide à sortir le clavier physique très facilement.

On ne va pas vous le cacher, repasser à un clavier physique sur un téléphone, cela n’a pas été facile au début. On avait oublié qu’il fallait utiliser le bord de ses doigts pour utiliser le petit clavier d’un mobile. Mais rassurez-vous, si vous n’arrivez pas à utiliser le clavier physique, vous pouvez tout de même utiliser le clavier virtuel qui s’affiche sur votre écran. Mais ce n’est pas l’objectif. Quand on rajoute un clavier physique en dessous d’un écran, c’est pour ne pas encombrer votre écran quand vous saisissez du texte. Ainsi, avec le Blackberry Priv, vous pouvez taper un mail, tout en profitant de la belle diagonale de votre écran de 5,4 pouces.

Mais le clavier chez Blackberry ne se limite pas à la saisie. Il propose de nombreuses fonctionnalités. Par exemple, en faisant glisser son doigt sur ce dernier, on peut scroller dans les applications et sur les pages web. Un véritable trackpad ! Tout à l’heure, on reprochait au Blackberry Priv de ne pas pouvoir personnaliser l’utilisation du bouton « mute » . Si le bouton physique de la tranche est limité à cette fonctionnalité, il est possible de configurer des raccourcis vers des fonctionnalités ou des applications directement depuis le clavier physique. Par exemple, vous pouvez définir qu’en faisant un appui long sur la touche « f » , cela vous ouvre l’application Facebook. Une bonne idée pour ceux qui sont adeptes des accès rapides.

blackberry

La dernière fonctionnalité dont on veut vous parler sur le clavier, c’est le mode prédictif. Le Blackberry Priv va enregistrer votre champ sémantique pour vous faire des suggestions de mots pertinents quand vous êtes en train de saisir un texte. Si vous tapez « Meilleur » , il va vous proposer « MeilleurMobile », si vous tapez régulièrement notre nom. Pour le sélectionner, vous pouvez soit sélectionner le mot sur l’écran tactile, soit faire glisser votre doigt sur le clavier physique.

Que cela soit le trackpad, les raccourcis, ou le clavier prédictif, le clavier physique permet de faciliter la navigation dans le Blackberry Priv, mais aussi sur le web. Une utilisation vraiment agréable qui nous a presque convaincu de repasser aux claviers physiques.

Un double écran incurvé

blackberry priv écran incurvé$

On l’a déjà dit, le gros défi de Blackberry sur le Priv est de faire un smartphone avec un clavier physique, sans qu’il soit trop encombrant. Pour cela, le constructeur a utilisé une petite astuce pour qu’on est l’impression que l’appareil est plus fin que ce qu’il est. En fait, la dalle tactile de 5,4 pouces est légèrement incurvée sur les deux côtés. Rien à voir avec le Samsung Galaxy S6 Edge Plus, ces parties n’apportent pas de nouvelles fonctionnalités. C’est purement esthétique. Cette astuce a pour objectif de rendre le mobile plus fin. Avec cette technique, on n’a vraiment pas l’impression que le Blackberry Priv mesure 9,4 mm .

En ce qui concerne le rendu d’images, on est sur les standards des appareils haut de gamme de 2015. La dalle de 540 ppp a une bonne luminosité et des noirs profonds. Seul bémol, la colorimétrie qui manque de fidélité à la réalité.

Une dernière chose sur l’écran. En fonction de là où vous allez appuyer sur la dalle tactile, vous allez avoir une drôle de sensation. Le vide qu’il y a entre l’écran et le rail du clavier physique fait qu’on a l’impression d’appuyer sur quelque chose de fragile. Le tactile est réactif, mais la sensation est étrange. A voir sur le long terme, si c’est solide.

Le Blackberry Priv pour plaire aux fans d’Android

blackberry priv sur bureau

Le Blackberry Priv est le premier téléphone du constructeur sous Android. Ils ont eu le choix de deux positionnements. Soit ils travaillaient une grosse surcouche logicielle pour profiter de la liberté d’Android tout en ayant un système proche de Blackbbery Os visuellement. Soit ils ont développé une version d’Android assez proche d’Android Stock. C’est ce choix qu’a pris Blackberry.

Si le Priv ressemble esthétiquement à un appareil sous Android Stock, ils n’ont pas tout jeté de Blackberry Os . On retrouve de nombreux logiciels présents dans la suite d’application Blackberry. Le seul souci, c’est qu’elles arrivent en doublon avec les applications Google installées nativement. Par exemple, je me suis retrouvé à recevoir mes mails en doublon. J’avais, en même temps, une notification du Blackberry Hub (qui centralise tous les SMS et mail dans une seule boite de réception) et celle de Gmail. Il aurait été plus simple de faire un choix. Soit de mettre en avant les applications Blackberry, qui sont d’ailleurs très pratiques, soit de garder la mise en avant des applicatifs Google. Cela complique la configuration de votre mobile et peut perdre les utilisateurs les plus novices.

Le point faible de Blackberry reste la photo

blackberry priv photo

Si vous suivez les appareils Blackberry depuis plusieurs années, vous savez qu’un point faible récurrent est l’appareil photo. Vu l’importance du Blackberry Priv, le constructeur a donc particulièrement travaillé ce point là. On retrouve ainsi un capteur principal de 18 Mpx de Sony, certifié par Schneider-Kreuznach, célèbre fabricant d’optique. Il est accompagné d’un double flash LED très puissant. Si vous l’utilisez en pleine nuit, vous aurez l’impression d’avoir pris un cliché de jour.

Cette partie a tellement été travaillée que le célèbre site DxoMark, qui classe les appareils photo des smartphones, a mis le Blackberry Priv au même niveau que l’iPhone 6S, l’une des références du secteur. Sauf qu’en réalité, on n’a pas du tout la même analyse. Ce qui nous pousse, une nouvelle fois, à remettre en question les résultats des tests de ce site . Sur nos clichés, on a trouvé que le rendu couleur était très mauvais. Dès que vous n’êtes pas dans de bonnes conditions de luminosités, le rendu couleur n’est vraiment pas fidèle à la réalité. En plus l’appareil photo manque de réactivité. Le lourd traitement d’images, pour améliorer le rendu, en est certainement la principale explication.

Malgré un capteur de 18 Mpx, on a trouvé que les clichés manquaient cruellement de précisions par rapport à la concurrence. Il ne faut pas oublier que le Priv se trouve plus cher que des mobiles très bon dans ce domaine, comme le Samsung Galaxy S6, l’iPhone 6S ou encore le LG G4. Sur ce point, le Priv n’est pas à la hauteur…

Standard des smartphones haut de gamme aujourd’hui, le Blackberry Priv peut prendre des vidéos en 4K . Le principal problème de cette résolution, c’est la place que prennent les fichiers sur le téléphone. On a d’ailleurs fortement critiqué l’iPhone 6S à cause de cela. Mais encore heureux, le Priv n’est pas un smartphone fermé. Il est possible de rajouter 2 to de mémoire aux 32 Go de mémoire interne, via une carte micro SD .

Au niveau de l’audio, le Priv se positionne dans les meilleurs du marché. La barre audio, située en bas de l’appareil permet d’avoir un son puissant et équilibré. Il est au niveau du BoomSound système qui fait la fierté de HTC.

Le Blackberry Priv pour Privacy

blackberry priv dispositions

Dans nos tests, on parle assez peu des noms des modèles des smartphones. C’est au final assez rare qu’ils aient une signification particulière. Ici, ce n’est pas le cas. « Priv » est en fait le diminutif de « Privacy », qui veut dire « vie privée » en français. Cette appellation est là pour rappeler le point fort du constructeur. Ils fabriquent des appareils très sécurisés. Par exemple, il est l’un des rares constructeurs à crypter automatiquement ses téléphones.

Pour vous aider à sécuriser votre appareil, Blackberry vous propose une application qui calcule si votre mobile est bien protégé ou non. Ils ont d’ailleurs mis en place un nouveau système pour déverrouiller votre mobile. Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessous, quand votre téléphone est verrouillé, une grille de nombres s’affiche. Pour déverrouiller votre écran, il faut placer votre nombre (préalablement choisi) dans un emplacement précis de l’image (que vous désignez également). Ainsi, même si une personne vous voit faire votre combinaison, il est impossible qu’il connaisse votre chiffre et votre emplacement.

Blackberry Priv écran de verrouillage

Même si cette technique sécurise votre smartphone, on aurait pu s’attendre à un lecteur d’iris, comme sur le Microsoft Lumia 950, ou à un capteur d’empreinte digitale, pour renforcer le positionnement du Blackberry Priv.

Si Blackberry a cette réputation de commercialiser des appareils très sécurisés, c’est qu’ils avaient le contrôle sur leur propre Os . Maintenant que le Priv tourne sous Android, cela pose de nombreuses questions autour des failles de sécurité du système de Google. Pour rassurer ses fans, Blackberry a passé un accord avec Google, pour recevoir des mises à jour de sécurité, mensuelles, comme sur les appareils Nexus.

Un autre bon point à mettre au tableau du BlackBerry Priv, il ne faudra pas attendre Android Marshmallow pour gérer individuellement l’accès des applications à vos données personnelles. Cette fonctionnalité est installée d’origine sur le smartphone. En parlant d’Android 6.0, la mise à jour devrait arriver dès le premier trimestre 2016 d’après le constructeur.

Encore du Snapdragon 808

blackberry priv dos

On ne va pas vous le cacher, on a hâte de voir arriver la nouvelle génération des processeurs Qualcomm. Les Snapdragon 808 et 810 (les deux modèles haut de gamme), sont certes puissants, mais ils chauffent beaucoup trop à notre goût. Le dernier smartphone que nous avons testé, équipé du Snapdragon 808 est le Microsoft Lumia 950 . La chauffe était encore bien présente, malgré les optimisations logicielles.

Quand on a pris en main le Blackberry Priv, équipé du Snapdragon 808, on savait à quoi s’attendre. Dès qu’on a une utilisation intensive, l’appareil chauffe sur le centre du dos de l’appareil. Quand on a une utilisation panoramique, on n’est pas du tout gêné, ce qui n’est pas le cas d’un affichage en mode portrait.

Outre la chauffe, le Snapdragon 808 rend le Priv très fluide. Même sur les plus gros jeux du store Android, on n’a connu aucun ralentissement. Cela se fait naturellement au détriment de quelques détails graphiques. Mais franchement, on n’achète pas un Blackberry si on veut passer sa journée à jouer sur son mobile.

Au niveau de l’autonomie, le Blackberry Priv embarque une batterie de 3 410 mAh . On a réussi à tenir facilement une journée et demie d’utilisation intensive. C’est clairement l’un des points forts du Priv.

On ne savait pas trop comment aborder ce point, mais on a été choqué par la lenteur de mise en route du Blackberry Priv. Il faut facilement plus d’une minute pour démarrer votre téléphone. Si vous l’allumez tous les matins, c’est une donnée à prendre en compte.

Que retenir du BlackBerry Priv ?

blackberry pub

La mission que s’est lancé le constructeur est loin d’être facile. Mais l’exercice est globalement réussi. On aurait voulu une meilleure qualité photo et un écran plus fidèle. Mais au final, cela reste un très bon produit. Son véritable défaut, c’est son prix. Le Blackberry Priv a mis longtemps à être diffusé dans toutes les boutiques. Ce qui fait que son prix reste très élevé par rapport à la concurrence. Il faut débourser, environ, 800€ . Pour ce prix, vous pouvez presque acheter deux Samsung Galaxy S6, qui reste l’un des meilleurs modèles commercialisés du moment. Tant que les tarifs restent aussi haut, on trouve que le rapport qualité-prix est plus attractif chez la concurrence.

Fiche technique

– Écran : 5,4 pouces , AMOLED , 544 ppp

– Processeur : Snapdragon 808

– Mémoire : 3 Go de RAM, 32 Go de stockage + micro SD

– Capteur Photo : 18 Mpixels (principal, 2 Mpixels (selfie)

– Dimensions : 147 x 77,2 x 9,4 mm

– Poids : 192 g

> voir la fiche technique du Blackberry Priv

Test du Blackberry Priv , le premier smartphone Android du constructeur
Noter cet article
blackberry priv pub

7.5/10

BlackBerry Priv

Les Plus

  • Clavier physique
  • Finition
  • Appareil très sécurisé

Les Moins

  • Photo
  • Prix
  • Colorimétrie de l'écran décevante

5 COMMENTAIRES

  1. jusqu’à preuve du contraire, l’appareil photo du PRIV egale celui de l’iPhone. certes, l’autofocus est moins rapide mais si l’on prend l’image brute, on est au même niveau que chez Apple, voir plus. Il suffit de voir les REELLES valeur faites pas des PROs de l’image tel le lien ici :

    http://www.dxomark.com/Mobiles/BlackBerry-Priv-Mobile-Review-Mobile-photography-for-the-Privileged

    Ayant ce PRIV et un iPhone 6S, impossible pour moi de mettre ici des clichés prises au même endroit au même moment via les deux smartphones et c’est bien dommage. Vu que les clichés du PRIV sont éclatants vous changeriez d’avis.

    Bref …

    • On remet sérieusement en question la neutralité des tests de Dxomark. Pour nous le Z5 n’est pas le meilleur appareil photo du moment comme ils le disent.

      Outre ce classement, il est quand même difficile à croire que c’est les mêmes capteurs. Le traitement logiciel de l’iPhone 6S fait bien son boulot. Parce que, en toute franchise, les clichés du Priv, ne sont pas au niveau de la concurrence haut de gamme. Après ce n’est que notre avis. On ne dit pas qu’on a forcément raison, mais c’est ce que l’on a ressenti en utilisation .

  2. Merci pour ce test.
    Pour une utilisation pro, c’est intéressant de voir qu’on peut avoir un appareil original et de bonne qualité.
    Le prix est cher certes, mais la marque est gage de bonne qualité.
    Ca peut donc être rassurant.
    A voir !

  3. je suis le possédé depuis 1 semaine
    c’est LE téléphone que tout le monde reverrai d’avoir un téléphone sous android avec une protection digne un lumia ou iphone que demande le peuple et la cerise sur le gâteau c’est le clavier

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here