Taxe GAFA : la France et l’Amérique se mettent d’accord

0

Les Présidents français et Américain sont parvenus à un accord concernant la taxe des GAFA, lors du sommet du G7 qui s’est déroulé à Biarritz.

Les GAFA
Les GAFA

La taxe internationale sur les géants du web, on en parle ? En effet, force est de constater qu’actuellement, le digital transforme et bouleverse grandement l’économie, notamment en France. Pour rappel, ces géants d’Internet exercent l’optimisation fiscale mais ne paient aucun impôt sur leurs activités, chez nous. Le gouvernement français a alors fait part de son mécontentement et a voté en faveur de l’application de la taxe GAFA concernant, surtout, ces groupes américains. Face à cette décision, le gouvernement américain n’a pas tardé à riposter en menaçant d’imposer une taxe sur le vin français. Une situation injuste selon Emmanuel Macron. Pour clarifier cette histoire et surtout pour trouver un terrain d’entente, les deux chefs d’Etat ont profité de la réunion des G7 pour décider de l’avenir de la taxe à appliquer sur les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon et consorts).

Une discussion épineuse entre les deux pays sur les GAFA

Le G7 de Biarritz est un rendez-vous incontournable pour les chefs d’Etat. Il s’agit, en effet, d’un moment idéal pour mettre sur la table toutes les questions concernant les affaires internationales. Parmi les « discussions » les plus attendues : la taxe GAFA. Depuis son adoption par l’Assemblée nationale le 11 juillet dernier, ce nouvel impôt a fait couler pas mal d’encre. En effet, avec cette taxe, la France a l’intention de récupérer 3 % des chiffres d’affaires des entreprises dont les revenus dépassent les 750 millions d’euros dans le monde. En ce sens, cette nouvelle taxe devrait rapporter entre 4 et 500 millions pour cette année. Mais le gouvernement américain s’y était toujours imposé.

« Je crois qu’on a trouvé un très bon accord »

À l’issu d’un tête à tête entre le président français et son homologue d’Outre-Atlantique, un accord a été trouvé. Les deux pays se sont donc mis en diapason pour valider cette taxation sur les géants du web. Lors d’une conférence de presse commune, Emmanuel Macron, tout sourire, affirme qu’il s’agit là : « d’un très bon accord ». Mais alors, qu’en est-il de la taxation sur les exportations de vins tricolores ? Heureusement, Donald Trump n’y a pas donné suite.

 

Taxe GAFA : la France et l’Amérique se mettent d’accord
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here