Samsung a truqué les benchmarks de son Galaxy S4 et est condamné pour cela

0

Commercialisé en 2013, le Samsung Galaxy S4 avait été apprécié pour ses performances. Toutefois, Samsung s’était bien gardé de faire savoir qu’en réalité il avait trafiqué les benchmarks de son flagships.

Samsung a truqué les benchmarks du Samsung Galaxy S4

Sorti en 2013, on se rappelle encore de Samsung qui vantait les mérites de ses nouveaux smartphones. Le S4 avait fait grande impression apparaissant ainsi dans les meilleures ventes de téléphone. Il est vrai que ce dernier était doté d’un CPU Qualcomm Snapdragon 600 cadencé à 1,9 GHz et d’un GPU Adreno 320. Toutes ces caractéristiques le rendait donc meilleur aux autres smartphones. Aussi, il est évident que le grand marketing autour de la présentation de ce nouveau téléphone a grandement participé au succès de ce dernier. Problème, quelques mois plus tard, certains journalistes et internautes se son rendus compte qu’il y avait un léger souci : tous les benchmarks sont truqués. Oui, l’évaluation des performances du Galaxy S4 avaient alors à cette époque là un petit peu (beaucoup) été trop surévaluées par Samsung. Cette erreur de jugement a valut à l’entreprise une condamnation aux Etats-Unis.

13,4 millions de dollars d’amende et une indemnisation pour les propriétaires du Galaxy S4

Il a été en effet démontré que la marque coréenne a truqué artificiellement les performances de ses CPU et GPU pour une meilleure optimisation de ses scores. Et on sait que la Cour de justice américaine condamne cette pratique. L’affaire portée devant la justice américaine mettra du temps avant de donner du fruit. Et en effet, c’est après trois ans de procédure, que la sentence contre Samsung a été prononcée, donnant ainsi gain de cause aux plaignants. L’entreprise est ainsi contrainte de verser une amende de 13,4 millions de dollars, dont 2,8 millions de compensations pour les américains qui ont acheté à l’époque le fameux smartphone Galaxy S4. En plus de l’amende, Samsung a dû s’engager devant la justice américaine à ne plus diffamer sur les informations de ses benchmacks.

Cette affaire loin d’améliorer l’image de la marque, au contraire vient la ternir. On espère juste que la marque coréenne a comprit la leçon et ne reproduira pus cette erreur dans le futur.

Samsung a truqué les benchmarks de son Galaxy S4 et est condamné pour cela
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here