Retards et recrutements : Amazon se prépare au coronavirus

0

Les mesures pour lutter contre le coronavirus imposent un confinement total. Amazon qui est le premier site e-commerce de livraison est en première ligne et se prépare à affronter l’afflux de commandes en recrutant massivement. Des retards sont toutefois à prévoir.

Amazon coronavirus

A cause de la fermeture des centres commerciaux, les sites e-commerces en ligne vont avoir du pain sur la planche dans les prochains jours. Amazon, fort de sa position de leader sur le marché est donc en première ligne et se prépare en conséquence. La firme de Jeff Bezos prévient sa clientèle sur les éventuels retards de livraisons un peu partout dans le monde, commence à rencontrer des problèmes de stock aux Etats-Unis et annonce son intention de recruter massivement pour faire face à la demande.

Les clients Amazon Prime devront patienter encore un peu plus longtemps

Dans un billet publié sur le support client de la marque, Amazon annonce que son service Prime connaîtra quelques difficultés dans la livraison. En effet, sur Prime certains produits peuvent être livrés en 24 heures, l’entreprise annonce qu’elle prévoit des délais en raison des nombreuses demandes. Pour rappel, le service de livraison premium compte pas moins de 150 millions de clients à travers le globe. Même les clients standards seront eux aussi impactés par les délais et retards de livraison. Le site accuse même quelques ruptures de stocks sur les produits ménagers comme le papier toilette ou même l’eau.

Les employés d’Amazon sont eux aussi mobilisés en cette période de confinement. Aux Etats-Unis, l’entreprise a annoncé le recrutement de 100 000 employés à temps plein ou à temps partiel pour faire face à l’afflux. Comme Apple, Amazon encourage ses salariés a faire du télétravail ou même à prendre des congés non payés jusqu’à la fin du mois de mars pour ceux travaillant dans les entrepôts de la firme. Pour ceux qui restent, ils doivent appliquer une distance de sécurité d’environ 1 ou 2 mètres avec à la clé une petite hausse de salaire. Chaque salarié sur place aura droit à 2 euros de l’heure supplémentaire par rapport à son actuelle rémunération. Le tout coûtera à l’entreprise 350 millions de dollars.

Source : Support client

Retards et recrutements : Amazon se prépare au coronavirus
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here