Reconnaissance faciale : le Vatican appelle à un meilleur contrôle de l’IA

0

Après IBM et Microsoft, c’est au tour du pape François d’appeler à une réglementation concernant la technologie de la reconnaissance faciale.

La demande pardon pape Francois place Saint Pierre le14 octobre 2015 0 730 400 - Reconnaissance faciale : le Vatican appelle à un meilleur contrôle de l'IA

La technologie de la reconnaissance  faciale continue de diviser la masse. On rappelle qu’il y a deux écoles : celle qui défend la technologie et l’IA en générale et celle qui est contre cette dernière. A ce sujet, le pape François, lui aussi s’est exprimé. Ce dernier n’est véritablement ni pour ni contre mais appelle plutôt à une utilisation contrôlée et réglementée de cette dernière. Ce que l’on reproche à cette intelligence artificielle est en vérité son aspect trop intrusive, légèrement non éthique et pas tout à fait protectrice de la vie privée contrairement à ce que certains peuvent penser. Plusieurs organismes se sont en effet levés contre la technologie de la reconnaissance faciale mais aussi, l’idée même de l’intelligence artificielle est encore difficile à accepter pour certains.

La reconnaissance facile, au milieu d’un débat

Au cour d’un atelier au Vatican à l’initiative de l’Académie pontificale pour la vie, nombreuses ont été les autorités et les enseignes qui se sont déplacées. Le sujet de ce rassemblement avait pour thème l’IA (intelligence artificielle). Durant cet atelier, on a pu écouter le pape, s’exprimer sur la question de la reconnaissance faciale et la place de l’IA dans la société. Dans son discours, ce dernier appelle les personnes participant à l’atelier à exiger un « cadre éthique » qui soit « de plus en plus clair », de façon à développer les nouvelles technologies « sans discrimination ni exclusion ». Au cours de ce rassemblement, plusieurs autorités ont accepté d’apposer leur signature sur le « Call For an AI Ethics »,un document  qui appelle à une éthique de l’IA.

Avec cet atelier, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le gouvernement italien, IBM et Microsof ont signé le « Call For an AI Ethics ».

Reconnaissance faciale : le Vatican appelle à un meilleur contrôle de l’IA
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here