Orange pourrait désormais être sanctionné si les pannes réseaux ne sont pas réparées rapidement

0

A la suite d’une enquête menée par la députée LREM Célia de Lavergne, il est mis en lumière quelques dysfonctionnements sur le réseau universel d’Orange. L’opérateur pourrait même être sanctionné si les pannes ne sont pas réparés suffisamment vite.

orange

L’état du service universel de communications réseaux est souvent au coeur de polémiques et de plaintes notamment chez les élus ruraux. Il est reproché à Orange des coupures sur le réseau téléphone et ADSL qui sont causées par le mauvais état du réseau cuivre. La députée Celia de Lavergne, missionnée par l’Assemblée Nationale autour de cette question vient de rendre les conclusions de son enquête. L’opérateur pourrait être sanctionné si les réparations se font attendre.

Toutes les offres mobile de l’opérateur disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

Des sanctions pour lourdes pour qu’Orange puisse intervenir plus rapidement sur ces dossiers

Dans l’enquête menée par l’élue de la majorité, plusieurs suggestions sont apportées afin d’améliorer la situation. Tout d’abord en forçant Orange à mettre la main à la poche si la situation l’y oblige. Pour raccorder une ligne existante à un réseau fixe, un délai de 2 mois est recommandé. Le rapport suggère aussi des pénalités sur le temps de réponse, lors d’une interruption de services. Chaque département pourrait surveiller ses indicateurs réseaux, ce qui permettra de mettre en lumière des situations critiques. Enfin, Madame de Lavergne déplore aussi le manque de transparence sur l’état des lignes.

Vous aimerez aussi : le prix des box ADSL pourrait grimper à l’avenir

La suggestion d’une force d’intervention mutualisée entre les opérateurs est aussi mentionné. L’objectif serait de pouvoir réagir plus rapidement en cas d’événement exceptionnel. Enfin, afin de sécuriser l’avenir de ces réseaux, et peut-être décharger Orange, la députée suggère aussi l’idée d’un appel d’offre avec une prise de responsabilité allant de 5 à 10 ans. Une durée justifiée par la fin du réseau cuivre prévue pour 2030 au profit de la Fibre. A l’issue de cette intervention, le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O a annoncé un plan d’action. Il serait travaillé en collaboration avec l’Arcep pour être dévoilé début mars. Seule la réaction d’Orange se fait maintenant attendre.

Source : France Bleu

Orange pourrait désormais être sanctionné si les pannes réseaux ne sont pas réparées rapidement
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here