Lil Miquela : quand l’instagrammeuse virtuelle s’invente une agression sexuelle !

0

Une nouvelle polémique concernant les instagrammeuses vient enflammer la toile. En effet, l’instagrammeuse virtuelle Lil Miquela est au cœur de cette dernière.

Lil Miquela

En inventant une fausse agression, elle a provoqué la colère des internautes. Quelle est l’histoire de cette fausse agression ? Qui sont les influenceuses virtuelles ?

Comment cette fausse agression a-t-elle vu le jour ?

C’est lors de son Vlog du week-end que Lil Miquela a fait part de son événement traumatisant. Le Vlog a été supprimé de Youtube. Seulement l’internaute Green Chyna (@Cornyassbitch sur Twitter) a pu faire une copie. Dans la vidéo, on peut voir Lil Miquela raconter le comportement déplacé du chauffeur Uber. En effet, elle déclare avoir pris un VTC pour un trajet et son malaise a débuté en montant en voiture. Ce malaise a été créé par l’odeur de désodorisant bon marché et la façon dont le chauffeur l’a regardé. L’influenceuse virtuelle raconte, ensuite, les détails de l’agression, tels que la proximité du chauffeur ainsi que le souffle de ce dernier. Celui-ci lui aurait même demandé si elle était réelle. Lil Miquela poursuit en indiquant s’être mise à regarder dehors afin de se détourner du chauffeur. Ce dernier aurait continué et mit sa main sur sa jambe. Lil l’aurait alors sommé d’arrêter, chose que le chauffeur n’a pas fait tout de suite. Ce dernier l’aurait même pincé et aurait tenu des propos gênants à caractère sexuel à son encontre.

Qui sont ces influenceuses virtuelles comme Lil Miquela ?

Suite à cette vidéo, Green Chyna a souhaité démontrer le côté mercantile de cette dernière. De même, la chanteuse Kehlani a déclaré que l’instagrammeuse virtuelle est blessante en utilisant des histoires vraies. Beaucoup d’internautes ont partagé des avis identiques sur Twitter. L’équipe qui a créé Lil Miquela ne sait pas encore prononcée par rapport à cette polémique. Lil Miquela est suivi par 1,8 millions d’abonnés sur le réseau social Instagram. Cette dernière a été créée par une entreprise, Burd, une start-up américaine dont le dirigeant est Trevor Mc Fedries. L’influenceuse n’a rien à voir avec l’intelligence artificielle. En d’autres termes, les mots de Lil Marquela ne sont pas dûs à un algorithme qui apprend. Ses mots sont en réalité des scénarios écrit par l’entreprise elle-même. Cette entreprise a déjà par le passé eu recours à d’autres scénarios mensongers, comme des faux piratages ou créé une autre influenceuse dans le but de concevoir une dispute entre les deux personnages virtuels. Les internautes sont également remontés contre l’entreprise pour leur instrumentalisation politique de faits parus dans l’actualité. La vidéo est d’autant plus controversée que les agressions sexuelles commises par des chauffeurs Uber ont réellement eu lieu. C’est d’ailleurs 3 045 agressions qui ont été commises en 2018, uniquement aux Etats-Unis. Le Hashtag « Ubercestover » n’est qu’une infime partie de l’iceberg.

Source : Numerama

Lil Miquela : quand l’instagrammeuse virtuelle s’invente une agression sexuelle !
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here