Les emails des GAFA scrutés au titre de l’Antitrust

0

La Chambre des représentants des Etats-Unis a demandé aux représentants du GAFA de lui fournir l’intégralité des correspondances des 10 dernières années concernant leur secteur d’activité. La procédure d’Antitrust visera à déterminer si leurs pratiques sont anti-concurrentielles ou non.

Google Apple Facebook Amazon

Savez-vous ce qu’ont en commun Google, Apple, Facebook et Amazon ? Au-delà d’un quasi monopôle dans leur secteur d’activité, les géants de l’Internet ont été sommés par la Chambre des représentants des Etats-Unis de fournir l’ensemble des emails qui concernent leurs dirigeants, au titre de l’Antitrust. L’enquête qui concerne les quatre groupes est assez unique en son genre. Il ne faut bien sûr pas la confondre avec les enquêtes habituelles menées par la FTC et le département de la Justice aux Etats-Unis. Non, cette fois-ci, c’est la Chambre des représentants qui a les dirigeants dans le collimateur.

Les acquisitions des GAFA en ligne de mir

Les élus de la Chambre des représentants souhaitent s’intéresser aux emails des quatre dirigeants, en ce qui concerne les acquisitions effectuées par les sociétés internationales. Mark Zuckerberg, Tim Cook, Jeff Bezos et Larry Page vont donc devoir fournir au régulateur l’ensemble des correspondances des 10 dernières années échangées avec les autres membres de leur secteur d’activité. Autant dire que cette enquête risque de mener à de sérieux résultats, compte tenu de l’importance de ces entreprises sur la scène internationale.

Un mois pour fournir l’intégralité des correspondances

Face à cette injonction, les responsables du GAFA ont un mois pour fournir à la Chambre des représentants l’intégralité des emails demandés. Il ne fait aucun doute que l’actualité des prochaines semaines devrait être très fournie en matière de scandale industriel, tant on imagine que les audiences tenues devant la Chambre des représentants seront mouvementées. Il s’agira bien évidemment d’audiences publiques, au cours desquelles les communications officielles des représentants du GAFA pourront être mises en lumière.

Les gérants internationaux ont donc jusqu’au 14 octobre pour fournir à la Chambre des représentants des Etats-Unis l’intégralité des communications demandées.  En fin de compte, cette enquête devrait permettre de déterminer si les GAFA exercent leurs activités de manière anticoncurrentielle, ou appliquent de manière stricte les lois de leur pays.

Une véritable question d’opinion

Une telle enquête aura, c’est certain, de très lourdes conséquences sur l’économie mondiale. En effet, en visant très particulièrement les représentants des GAFA, c’est l’opinion publique envers ces sociétés qui est en jeu, le chiffre d’affaire de ces entreprises, leur cotation en bourse… C’est donc une véritable bombe à retardement que vient de lancer la Chambre des représentants, qui entend a priori mettre un grand coup de pied dans la fourmilière pour voir comment fonctionne la stratégie de ces entreprises.

Les emails des GAFA scrutés au titre de l’Antitrust
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here