Amazon : La marque favoriserait ses propres produits

0

Le site Amazon a fait l’objet de questionnements au sujet de la rentabilité offerte à l’entreprise par la mise à jour de son algorithme de recherche. La marque nie bien évidemment toute organisation visant à augmenter le chiffre d’affaire de l’entreprise.

moteur de recherche d'Amazon

Le premier site de e-commerce du monde aurait-il une recette secrète pour parvenir à un si grand succès économique ? Selon un article publié dans le Wall Street Journal, la marque aurait tendance à favoriser ses propres produits dans son moteur de recherche. En effet, selon certaines sources ayant travaillé sur la refonte de l’algorithme d’Amazon, le site de e-commerce propose aujourd’hui en priorité les produits qu’il commercialise lui-même. Les vendeurs tiers seraient donc moins bien lotis que ce qu’ils croient.

Les produits présents en première page sont les produits préférés des consommateurs

Bien évidemment, lorsqu’il recherche un produit, l’utilisateur s’arrête souvent sur les résultats proposés en première page. Évidemment donc, placer les produits vendus par Amazon en première page aide beaucoup, lorsqu’on pense que la marque au sourire possède plus de 10.000 références dans son catalogue personnel.

En remaniant l’algorithme de son moteur de recherche, Amazon peut donc s’assurer que les utilisateurs achèteront en priorité les produits du vendeur américain. Cela engendre d’importants bénéfices pour la marque qui peut ainsi envisager son développement de manière plus serein.

Un moteur de recherche qui ne privilégie pas la qualité ?

L’inconvénient de ce type d’algorithme est que, là où les internautes s’attendent à ce qu’il privilégie la qualité des produits et l’expérience des acheteurs, il semble privilégier la rentabilité de l’entreprise qui l’a créé. Certes, Amazon étant un groupe privé, les utilisateurs qui se rendent sur le site sont obligés de se conformer à la volonté de ses dirigeants (rien ne les oblige à faire leurs achats sur Amazon, après tout !). Cependant, il semblerait, selon les déclarations, que la direction d’Amazon ait pu exercer des pressions sur les cadres informatiques afin de forcer l’algorithme à privilégier les produits de la marque.

La pratique ne serait pas bienvenue dans l’entreprise, et ce ne serait pas la première fois que les salariés d’Amazon auraient pu arguer de pressions qu’ils auraient reçus dans le cadre de leurs fonctions. Le scandale arrive mal, à quelques jours de la conférence Produits et Services d’Amazon présentée par Amazon le 25 septembre.

Amazon nie toute implication dans une telle manœuvre

Bien évidemment, Amazon rejette toute accusation portée contre la direction de la marque, tendant à indiquer que l’algorithme du site a été modifié pour privilégier la rentabilité. En tout état de cause, l’article écrit par le Wall Street Journal a été fermement contesté par le porte-parole de la marque, qui certifie que la rentabilité n’est pas le critère de prédilection du moteur de recherche du célèbre site e-commerce.

En attendant, les utilisateurs seront toujours bien inspirés de se rendre en deuxième page afin de comparer les différentes offres qui correspondent à leur recherche. Sans entrer dans un débat complotiste, il n’est jamais très complexe d’aller vérifier.

Amazon : La marque favoriserait ses propres produits
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here