Le futur Huawei P40 sortira sur HarmonyOS si la firme est toujours privée d’Android

0

La situation tendue entre Huawei et le gouvernement américain ne semble pas s’améliorer à un tel point que le constructeur chinois risque d’être privé d’Android. Mais cela ne l’empêche pas de promettre de nouvelles sorties de smartphones dans un avenir proche. C’est le cas de son futur Huawei P40 qui pourrait fonctionner sous HarmonyOS.

Huawei P40

Les restrictions des États-Unis à l’encontre de la société Huawei semblent demeurer sans issue et face à une telle situation, le géant chinois de la téléphonie mobile affirme qu’il alimentera tout simplement ses smartphones avec son propre système d’exploitation. Nul besoin de tergiverser, Huawei affirme qu’il a la possibilité de continuer aisément à proposer ses smartphones sur le marché même si l’utilisation d’Android lui est interdite. Pour ce faire, il n’aura qu’à les alimenter par HarmonyOS.

Huawei P40: HarmonyOS ou Android ?

Le fabricant a le choix. Du moins, selon les dires du patron de la société ; Richard Yu au Spiegel, le prochain P40 de Huawei pourrait être proposé sur le marché en 2020, alimenté par le logiciel HarmonyOS. En effet, vu que les États-Unis ne semblent pas vouloir lever l’expulsion de Huawei des plateformes américaines, le fabricant avertit qu’il dispose toujours de son propre système d’exploitation qui est une alternative sûre pour ses smartphones. Les activités de la firme ne cesseraient donc pas avec son retrait des plateformes Android. Il ne s’agit pas là d’une théorie, mais de faits déjà éprouvés, ayant débouché un peu plus tôt sur la présentation au grand public d’HarmonyOS, le système d’exploitation développé par Huawei.

De la diplomatie au cœur des échanges

En dépit de ses mises en garde, loin de rester dans une position de rejet affirmé, Richard Yu demeure très diplomate dans ses propos. En réalité, si une personne non avertie pouvait être portée à croire que transiter vers HarmonyOS est une chose aisée, le propos très châtié du PDG de la firme montre qu’il ne souhaite pas devoir en arriver là.

Abandonner Android au profit d’un autre système d’exploitation est une aventure fort risquée, car il est impossible de prédire que les utilisateurs sauront se faire au changement. De nos jours, la position d’Android sur le marché est incontestable et il ne serait pas sage d’espérer pouvoir tenir la concurrence avec une autre plateforme comme HarmonyOS qui, jusqu’à présent, n’a affirmé nulle part, disposer d’au moins toutes les fonctionnalités auxquelles les utilisateurs sont habitués sur Android.

Android par Huawei?

D’une part, s’il est certain que Huawei devra continuer à développer des produits sans les services Google, il est également certain que cette situation ne l’empêche pas de continuer à fonctionner sous Android. En effet, Android reste un logiciel Open Source, ce qui implique qu’il est bel et bien possible d’avoir des smartphones Huawei, fonctionnant sous Android , ne nécessitant pas l’écosystème Google. C’est d’ailleurs ce que le fabricant a réalisé avec son modèle ; le Huawei Mate 30 dont la sortie est prévue pour septembre 2019.

Ce qu’il est important de retenir au final, c’est que Huawei ne se réjouit pas de devoir quitter Android si une telle contrainte devait finir par ressortir. Par ailleurs, il est également très peu probable que l’opérateur puisse être banni de la plateforme qui après tout demeure une application mobile Open Source.

Le futur Huawei P40 sortira sur HarmonyOS si la firme est toujours privée d’Android
3 (60%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here