L’ancien PDG de Google explique les autres raisons des sanctions à l’encontre de Huawei

0

Pendant une interview donnée à la BBC, l’ancien PDG de Google à livré, selon lui, les vraies raisons des sanctions américaines à l’encontre de Huawei. L’administration américaine s’inquiéterait du potentiel technologique de la firme chinoise.

Eric Schmidt Google Huawei

Les sanctions à l’encontre de Huawei sont en cours depuis le mois de mai 2019. La firme chinoise n’est pas en capacité de pouvoir utiliser des technologies américaines. Cela entraîne des conséquences désastreuses sur l’économie de l’entreprise chinoise. En effet n’étant plus capable d’exploiter le système d’exploitation Android, la commercialisation de ses smartphones est bien plus complexe puisqu’ils ne peuvent plus obtenir d’applications. A l’occasion d’une interview accordé à la BBC, Eric Schimdt, l’ex PDG de Google a dévoilé de nouvelles raisons autres de ces sanctions.

Tous les téléphones Huawei en comparatif sur MeilleurMobile

Il fallait empêcher Huawei de surpasser les entreprises américaines

L’un des principaux arguments avancés par l’administration Trump à propos des sanctions de Huawei reposait dans des accusations d’espionnages. Les sanctions se sont alourdies de la part du gouvernement américain puisque même les entreprises étrangères exploitant des technologies américaine n’ont plus le droit de travailler avec la firme chinoise. Dans une interview accordée à la BBC, Eric Schmidt l’ex PDG de Google confirme que d’éventuelles données émanant des routeurs Huawei auraient transité à destination des autorités chinoises. Cela recoupe avec les informations du gouvernement affirmant détenir des preuves d’espionnage de la part de l’entreprise.

Plus loin dans l’interview accordée, l’ancien président de l’entreprise américaine concède aussi une autre partie de l’histoire. L’inquiétude résidait aussi dans le fait que Huawei progressait constamment en proposant très rapidement des produits de meilleure qualité, plus vite que les entreprises américaines. Ceci est notamment du au fait que le constructeur de téléphones dispose de plus de ressources humaines et financière. Par ailleurs, l’ancien PDG estime que l’embargo n’empêchera pas l’entreprise chinoise de progresser en termes de technologies.

La dernière raison invoquée par Eric Schmidt est le fait que Huawei travaille aussi sur le réseau mobile. Les routeurs chinois ne sont même pas compatibles avec ceux déjà présents sur le territoire américain. Le gouvernement Trump aimant avoir le choix, elle a préféré un embargo.

Source : BBC

L’ancien PDG de Google explique les autres raisons des sanctions à l’encontre de Huawei
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here