Huawei s’attaque aux Etats-Unis et au FCC via une plainte en justice

0

Le constructeur chinois cherche à regagner sa place notamment vis-à-vis du gouvernement américain. Huawei est donc prêt à attaquer en justice le FCC responsable de son embargo.

Huawei

La firme comptait d’abord sur le changement de président pour faire un retour en grâce aux Etats-Unis. Malgré les appels du pied, notamment du fondateur de l’entreprise, le nouveau gouvernement de Joe Biden ne semble pas être pressé de sortir Huawei de sa situation. Les avocats du constructeur vont donc faire valoir leurs droits avec un recours à une cour de justice contre le FCC. L’objectif est de se redorer le blason après des accusations d’espionnages pour le compte de Pékin.

Tous les téléphones chinois disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

Huawei cherche à ce que la FCC retire son nom de la liste noire des entreprises

En effet depuis le mois de mai 2019, le constructeur de smartphones est mis sous embargo suite à un décret de l’administration Trump. La FCC a donc placé la marque sur liste noire puisqu’elle représente une « menace pour la sécurité nationale ». Donald Trump a régulièrement affirmé qu’il disposait de preuves concrètes sur les accusations d’espionnage qui pèsent sur Huawei sans jamais en donner la couleur. La conséquence a été terrible pour l’entreprise d’abord avec la perte du système d’exploitation Android, puis celle de ses fournisseurs. En se saisissant de la cour de justice, la marque va demander à ce que la FCC retire le constructeur de la liste noire des constructeurs.

Comme évoqué dans le papier d’hier, Ren Zhengfei espère de son côté que les deux parties pourront rapidement reprendre le dialogue. Pendant ce laps de temps, Huawei promis à un bel avenir s’est vu obligé de développer son propre système d’exploitation Harmony OS, mais aussi de vendre sa filiale Honor. Malgré la bonne volonté côté chinois, le côté américain n’est pas sur la même longueur d’onde. Joe Biden a récemment dénoncé la « concurrence agressive » de Pékin et la secrétaire d’état Gina Raimondo ne semble pas pressée de revoir la situation de la marque.

Source : The Verge 

Huawei s’attaque aux Etats-Unis et au FCC via une plainte en justice
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here