Huawei pourrait ne plus travailler du tout avec les Etats-Unis

0

Depuis quasiment six mois, Huawei fait face aux sanctions américaines qui privent le constructeur des services de Google sur leurs mobiles. La firme chinoise aurait prévu un plan B où l’entreprise serait totalement autonome.

Huawei

Beaucoup de spécialistes pensaient que les sanctions venues des Etats-Unis à l’encontre de Huawei allaient être éphémères. Cela fait désormais six mois que la firme chinoise ne peut pas exploiter les services Android sur ses prochains téléphones. A l’occasion d’une interview sur CNN, le président de l’entreprise Ren Zhengfei a confirmé qu’aucune dérogation de la part de Google pour récupérer une licence Android. Ce dernier a aussi donné des indices sur l’avenir de son entreprise.

Huawei a tout de même un plan B de prévu si jamais Android ne revient pas

Il y a quelques mois, Huawei avait annoncé développer son propre système d’applications. HarmonyOS commence peu à peu à prendre une grande place plus importante sur les produits de la marque. D’après le constructeur et son président, l’avenir de cet OS ne se porte pas sur les smartphones pour le moment puisque ce dernier n’est pas encore prévu. Pour le moment, celui-ci est donc en cours de tests sur des téléviseurs connectés et voir ce que cela donne dans le futur. Malgré ces sanctions, la firme chinois a continué sa croissance en 2019 en vendant 230 millions de smartphones.

Depuis le dernier Mate 30 Pro, la firme chinoise Huawei n’utilise plus d’équipements venu d’usines américaines. Le constructeur de smartphones travaille tout d’abord avec ses propres équipements. Si jamais la firme doit se fournir à l’extérieur, elle pioche désormais chez des firmes basées au Japon ou dans d’autres pays. Selon le président, si jamais ces solutions sont pérennes à l’avenir l’entreprise pourra se passer totalement des équipements issus des fournisseurs américains. Il ne reste plus qu’à savoir ce que sera l’avenir de la firme en 2020.

Source : IT Home

Huawei pourrait ne plus travailler du tout avec les Etats-Unis
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here