Huawei n’a jamais envisagé de placer l’OS HongMeng sur ses smartphones

0

L’OS HongMeng, annoncé par Huawei il y a quelques semaines pour remplacer Android, n’était en fait pas destiné aux appareils mobiles. Il s’agissait plutôt d’une ruse commerciale de la part du géant chinois.

HongMengOS Huawei

S’il y a une actualité qui aura fait le tour du monde cette année, c’est bien le bras de fer qui a opposé les Etats-Unis et la Chine sur la question du groupe Huawei. Alors que les soupçons d’espionnage de la Chine, par le biais de l’entreprise, ont élevé d’un cran une tension commerciale mondiale déjà bien établie, le groupe continue d’agiter la presse.

Huawei pensait trouver une parade pour se passer d’Android

Rappelons qu’il y a quelques mois, les principaux partenaires américains de Huawei, notamment Google et Microsoft, cessaient toute collaboration avec la marque suite aux revendications de Donald Trump. Impossible donc pour Huawei de bénéficier des OS d’Android ou de Windows Phone pour ses smartphones.

La marque, ainsi mise en péril, avait été contrainte de revoir son plan de fonctionnement et son calendrier de sortie. Celle-ci devait le plus rapidement possible trouver une alternative à ces OS sur lesquels elle comptait bien s’appuyer pour devenir le leader mondial du marché des smartphones.

HongMeng OS, l’alternative parfaite à Android ?

Lors de ses communications, la marque n’avait pas hésité à mettre en avant l’OS HongMeng. Si les partenaires américains refusaient de collaborer avec Huawei, ce n’était pas dramatique : la marque bénéficiait de son propre OS maison, lequel aurait offert des performances supérieures d’environ 60% à celles dont bénéficient les utilisateurs d’Android.

Une annonce commerciale qui avait pu créer quelques frissons chez les partenaires américains, lesquels auraient largement pu s’estimer dépassés. Dans la stratégie de Huawei, une telle annonce visait probablement à restaurer un accord commercial, sans lequel les autres OS utilisés par les grandes marques de smartphones risquaient d’être fortement démunis.

Une annonce qui était en fait infondée concernant HongMeng OS de Huawei

L’annonce de HongMeng OS n’était en fait qu’une tentative pour Huawei de récupérer ses partenaires commerciaux. Selon une annonce effectuée par Catherine Chen, vice-présidente de Huawei, lors d’une table ronde réunie à Bruxelles, l’OS envisagé par Huawei n’a jamais été compatible avec les appareils mobiles.

En réalité, HongMeng OS était un système d’exploitation réservé à l’industrie ou à l’Internet des choses. En tout état de cause, il n’a jamais été question d’adapter ce dernier à un appareil mobile, parce qu’il n’aurait tout simplement pas fonctionné. Là où Android ou Windows ont vu apparaître un très gros candidat, il n’y avait en fait qu’un écran de fumée.

Huawei toujours dans la course du marché des smartphones

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent donc pour le groupe chinois, qui est tout de même parvenu à améliorer de manière significative son classement parmi les groupes les plus influents en matière de smartphone. L’arrivée prochaine d’un OS maison, propre à la marque et cette fois compatible avec les smartphones, ainsi que la sortie des smartphones à écran pliable chez Huawei, devraient permettre à la marque de reprendre sérieusement son activité.

Huawei n’a jamais envisagé de placer l’OS HongMeng sur ses smartphones
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here