Huawei : les Etats-Unis autorisent la vente de certains composants

0

L’étau autour de Huawei se desserre un peu. Le Département du Commerce aux Etats-Unis autorise l’utilisation de composants utilisant une technologie américaine. A condition que ceux-ci ne soient pas exploitables pour la 5G.

Huawei 4G

D’après les informations publiées par le Financial Times, le département américain du commerce s’ouvrirait auprès des partenaires commerciaux de la marque chinoise. Certains fabricants auraient été autorisés par l’entité à fournir des composants pour Huawei. Les fournisseurs étrangers usant de technologies américaines auraient eux aussi une nouvelle autorisation. Bien entendu, l’embargo n’est pas totalement soulevé puisque ces licences sont distribuées sous certaines conditions.

Tous les smartphones de la marque chinoise en comparatif sur MeilleurMobile

Huawei peut exploiter des composants 4G mais pas encore 5G

Depuis près d’un an et demi, le constructeur chinois s’est heurté à l’administration Trump qui a prononcé une série d’embargos à l’encontre de la firme. Les sanctions ont forcé cette dernière à devoir se passer des services de Google et notamment son système d’exploitation. La conséquence directe de cela est que Huawei ne peut plus commercialiser de smartphones sous l’OS Android. Un réel handicap lorsque l’on sait que cet OS est présent sur la majorité des téléphones sur le marché. Ces derniers temps, cela avait pris une tournure d’autant plus dangereuse puisque les fournisseurs de composants avaient été aussi visés par de nouvelles décisions.

Le fondeur TSMC qui fournissait les processeurs Kirin s’est vu être obligé de cesser sa collaboration avec Huawei. En revanche, toujours d’après les déclarations émises par le département américain du commerce, les composants fournis ne pourront pas être exploités pour développer la 5G chez le constructeur. Un réel problème pour la marque chinoise déjà écartée de la course aux équipementiers un peu partout en Europe. Son dernier Mate 40 Pro est également compatible 5G et le prochain P50 Pro devrait l’être aussi. C’est une première ouverture qui pourrait aboutir à la reprise d’un dialogue entre les deux parties.

Source : Financial Times

Huawei : les Etats-Unis autorisent la vente de certains composants
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here