Huawei ferait le choix de Qualcomm pour ses prochains processeurs

0

Alors que la firme chinoise voit peu à peu ses fournisseurs lui tourner le dos, celle-ci s’échine à trouver de nouveaux partenaires. A l’avenir, Huawei pourrait collaborer avec Qualcomm pour les processeurs de ses smartphones.

Qualcomm & Huawei

Comme vous le savez, depuis le mois de mai 2019, le constructeur de smartphone Huawei est dans le collimateur de l’administration Trump. Sur fond de guerre commerciale avec Pékin, Washington accuse la firme d’espionnage pour le gouvernement chinois. C’est pourquoi un premier embargo a été signé privant le constructeur d’une licence Android pour sortir ses smartphones. Les sanctions ont pris un nouveau tournant ces dernières de semaines privant la marque de certains de ses fournisseurs.

Tous les téléphones chinois disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

Huawei se déclare être prêt à travailler avec Qualcomm pour ses mobiles

Parmi les fournisseurs qui ne peuvent plus bosser avec le constructeur chinois, il y a d’abord les firmes Samsung et LG. Ces dernières ne peuvent plus fournir d’écrans à l’entreprise ni de batterie. Une autre défection majeure a été enregistrée par Huawei : son fondeur TSMC. La firme taïwanaise qui donnait les processeurs Kirin pour les smartphones de la marque. Amputé d’un élément majeur pour construire ses appareils, le constructeur chinois se trouvait en position de faiblesse avec l’incapacité de trouver une solution de secours.

Certaines entreprises américaines voient en cette situation une opportunité de travailler avec l’ex numéro 2 du marché. La marque Intel a obtenu le droit de collaborer avec le constructeur mais ce n’est pas tout. Selon Guo Ping, président tournant de Huawei, cité par CNBC, la firme verrait surtout d’un bon oeil la collaboration avec l’entreprise Qualcomm. Cette dernière a fait une demande auprès du gouvernement américain pour outrepasser les sanctions et travailler aussi avec les firmes touchées par l’embargo. Pour le moment, la situation du constructeur reste en statu-quo, jusqu’à ce que l’administration Trump prenne une décision.

Source : CNBC

Huawei ferait le choix de Qualcomm pour ses prochains processeurs
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here