Le HomePod 2 ne parlera bientôt qu’en présence de l’iPhone du propriétaire

0

Apple veut sécuriser au mieux l’utilisation de son enceinte connectée HomePod et a déposé un nouveau brevet pour ne parler qu’en présence de l’iPhone.

Le HomePod 2 ne parlera bientôt qu’en présence de l’iPhone du propriétaire
HomePod

Le HomePod de la firme à la pomme est très intelligent. Grâce à Siri qu’il embarque, il est en mesure de répondre à un grand nombre de questions vous concernant (messages, calendrier, emploi du temps…). L’enceinte connectée fournit également diverses informations génériques telles que la météo, les news, des recettes et bien d’autres encore. Tout cela la rend évidemment utile et pratique au quotidien. Néanmoins, un petit problème demeure : l’enceinte d’Apple ne sait pas distinguer si c’est vous, le propriétaire, qui lui demande toutes ces informations ou une autre personne.

Un danger pour les utilisateurs !

En effet, ce léger problème peut mettre les données personnelles des utilisateurs en danger. Sans que vous ne le sachiez, il est possible que quelqu’un d’autre tente de dérober vos données personnelles en les demandant tout simplement à votre HomePod. Certes, Apple a déjà mis en place un dispositif pour mieux sécuriser l’utilisation de son enceinte connectée.

Pour information, vous avez à disposition les requêtes personnelles, une option qui vous offre la possibilité de limiter l’accès aux applications connectées à iCloud (Messages, Calendrier, Rappels…). Cela dit, il faut dire que ce système est peu pratique et peut être complexe à utiliser. Une raison suffisante pour pousser la firme de Cupertino à penser maintenant à une alternative plus simple, plus efficace et plus rapide.

Apple veut connecter le HomePod à l’iPhone

Les ingénieurs de la marque à la pomme ont envisagé une nouvelle méthode pour mieux sécuriser l’utilisation du HomePod. Et dans celle-ci, l’iPhone joue un rôle crucial. Effectivement, il deviendra une sorte de clé de sécurité pour éviter que l’enceinte connectée ne dévoile des informations personnelles et sensibles à des inconnus. Et pour que tout soit rendu possible, la bande à Cook va faire en sorte que l’enceinte vérifie la présence de l’iPhone du propriétaire avant de répondre.

Pour l’instant, tout cela reste au stade de projet, voire même d’idée. Le brevet décrivant ce mécanisme vient tout juste d’être déposé par l’entreprise. Et comme tout autre brevet déposé, il n’est pas sûr qu’il soit concrétisé un jour ou non. Gardons tout de même espoir, d’autant qu’Apple a plus que jamais intérêt à proposer une telle fonctionnalité, vu l’état actuel de la concurrence sur le marché des enceintes connectées.

Bref, le document déposé décrit un mécanisme ressemblant à une sorte d’authentification à deux facteurs. Lorsque le propriétaire fait une requête au HomePod, ce dernier enverra un message sur son iPhone. Et c’est seulement après que Siri répondra aux questions suscitant des réponses personnelles.

Voir aussi >> Le HomePod représentera 10 % du marché des enceintes connectées en 2022

Mais un petit problème peut se poser avec un tel système. Un visiteur utilisant également un iPhone peut passer dans la maison et il est possible qu’il reçoit des requêtes venant d’un HomePod. Pour éviter que l’enceinte fournisse des données personnelles à ce dernier, Apple a mis en place un mécanisme permettant d’établir une « relation de confiance » entre l’iPhone et le HomePod avant toute demande incluant des données personnelles.

Enfin, le brevet déposé par le géant californien explique aussi un mécanisme par lequel la connexion aux périphériques peut s’établir sans Wi-Fi. Si tout se met à se concrétiser, on devrait donc s’attendre à un tout nouveau HomePod, le modèle de deuxième génération.

Que pensez-vous du nouveau projet déposé par Apple concernant son HomePod ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.

Le HomePod 2 ne parlera bientôt qu’en présence de l’iPhone du propriétaire
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here