GSMA : En Chine, près d’1 milliard d’objets connectés aux réseaux mobiles 

0

La seconde puissance économique mondiale qui est la Chine essaie d’accroître de plus en plus la connexion entre le monde réel et le virtuel, avec plus d’un milliards d’objets connectés. La GSMA anticipe le coup avec des enquêtes faites dans plusieurs localités en terre chinoise, depuis déjà quelques années.

objets connectés Chine

Depuis déjà l’époque où l’homme a associé les concepts de progrès et bonheur, il y a un imaginaire de paix et de confort dans un monde où tout est facilement accessible, quels que soient la distance et le temps. Avec les avancées en matière de technologie, le monde est de plus en plus amené vers une unification par la connexion à un réseau qui est aux commandes de toute chose.

La Chine, le pays le plus connecté au monde

Avec les concepts très innovants de smart home et de smart city, la Chine, comparée aux autres pays comme la Grande-Bretagne ou les États-Unis d’Amérique, est soutenue par son gouvernement pour atteindre ses objectifs dans ce domaine. En effet, pour ce pays, il serait plus facile d’interagir dans un monde en liaison à toute heure et n’importe où.

Si la Chine a l’ambition de propager l’IoT ( Internet Of Things), des essais se font déjà sur son territoire, notamment dans un district de Shanghai, Jing ‘an, en utilisant 500.000 capteurs pour assurer un relais interne qui couvre la circonscription. Ericsson, un expert dans la communication suppose, avec ses recherches, qu’il y aura plus de 3 milliards d’appareils associés aux réseaux mobiles d’ici seulement 4 ans.

Les géants des réseaux en Chine dans les coulisses pour la réalisation

Il faut savoir que ce n’est pas uniquement l’État qui nourrit l’espoir de voir la finalisation de cette aventure. Bien que l’initiative découle en premier lieu du gouvernement chinois, les fournisseurs de réseaux actuels semblent adhérer à ce concept, et œuvrent dans une activité de service pour tester la faisabilité de ce projet à l’échelle mondiale.

Avec pas moins de 625.000 dispositifs connectés installés dans toute la Chine, Ayla Network, China Unicom et China Mobile ont montré leur intérêt envers ce projet, en finançant toutes les dépenses liées à ces dispositifs. Le gouvernement, de son côté, soutient cette initiative avec son propre apport, en facilitant la réalisation de toutes les installations et toutes les procédures qui y sont liées.

Le marché chinois des objets connectés en plein essor

Selon toute logique, avec une telle vision, la Chine, qui est déjà bien placée sur le plan économique, va se voir renforcée davantage. Autrepart dans le monde, des sociétés diverses dans le domaine de la télécommunication envisagent déjà une diminution de leurs parts de marché, avec une arrivée en masse de produits en provenance de l’Orient, notamment l’Asie et l’Inde. En effet, bien que la propagation à l’échelle internationale effectuée par ce pays facilitera la mise en place de ce projet, il paraît évident que l’économie mondiale se verra perturbée par un pareil événement.

Pourtant, le rêve de la plupart des pays est d’exceller sur le plan de la technologie, entre autres sur la question de la domotique et des villes hyper connectées. Si la réalisation de cette ambition se concrétisait, cela aurait pour effet de changer le monde actuel, notamment sur les plans politique, économique et social.

 

GSMA : En Chine, près d’1 milliard d’objets connectés aux réseaux mobiles 
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here