Google fait désormais payer la police

0

Désormais les services de Google envers la Police ne seront plus gratuits. En effet le géant américain factura chaque prestation aux forces de l’ordre.

google police 600 - Google fait désormais payer la police

A partir de maintenant la police doit passer à la caisse pour avoir accès aux données personnelles des utilisateurs. Une facturation qui peut s’élever jusqu’à 245 dollars. On sait tous que dans l’art de la collecte de données personnelles, le géant Google est un grand sage. Les autorités le savent aussi. Ainsi, dans le passé, ces derniers ont fait de nombreuses fois appel à l’entreprise. En effet on rapporte qu’en 2019, les services de police ont sollicité la firme pour 165 000 comptes d’utilisateurs. Un traitement qui constitue d’un véritable travail pour Google. Et si jusqu’à présent ces services étaient gratuits, aujourd’hui cette gratuité s’achève. Oui, d’après une source du du New York Times relayée en suite par nos confrères de Presse-Citron, Google change de ton.

Google durci ses règles

Souvent, la firme est contrainte d’accéder à toutes les demandes de la police. Ainsi peu importe le cas traité, Google répondait de manière favorable au force de l’ordre. Mais désormais les demandes seront filtrées par le géant du net d’après le New York Times. La firme américaine va monétiser ses services. En effet les données de communication seront facturés plus cher, entre 150 et 245 dollars. Toutefois, les enquêtes importantes de nature importante à l’instar des « enquêtes sur les mineurs » ou encore les « situations d’urgence extrême » resteront toujours sans frais. Google ne demande aucune rémunération mais au contraire accorde une attention particulière pour ces deux situations. Par cette initiative, Google souhaite limiter les requêtes, parfois abusives de la police. Mais encore une fois le géant du web reste attentif aux demandes importantes.

Par cette nouvelle initiative, Google va davantage dynamiser ses activités tout en restant disponible pour les représentants de la loi.

Source : New York Times

Google fait désormais payer la police
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here