Google a collecté de millions de données médicales d’américains sans leur accord

0

Dans le cadre d’un projet en partenariat avec « Ascension« , une importante firme de système de santé privé des Etats-unis, Google s’est permis de collecter en secret des données personnelles de millions de patients américains.

2c066ca73dfc0e806da076fd24334ec9d794e3e5 field mise en avant principale 9 0 - Google a collecté de millions de données médicales d'américains sans leur accord

Le Wall Street Journal après une enquête, accuse, l’entreprise américaine de services technologiques, Google, de collecter des données médicales de millions de patients américains sans leur consentement. Toujours selon la même source, la firme du net travaille actuellement avec Ascension, l’un des principaux systèmes de santé privé des Etats-Unis, sur le « Projet Nightingale », un moteur de recherche de patients en ligne. Et c’est à cause de ce projet que Google se livre à cet acte que certains ont du mal à accepter. Le projet Nightingale sera à l’usage des médecins qui souhaiteront réaliser des recherches de patients en ligne. Et pour le besoin de ce projet, le géant du net a collecté les noms, dates de naissance, résultats de laboratoire, diagnostics et dossiers d’hospitalisation de millions d’américains sans leur consentement.

Google n’enfreint aucune règle

Même si on peut trouver cela incroyable, Google n’a aucunement transgressée une loi. Bien au contraire. En effet, une loi fédérale intitulée Health Insurance Portability and Accountability promulguée en 1996 permet aux hôpitaux de partager les données de leurs patients avec des entreprises tierces. Toutefois, il y a des règles qui régissent cette autorisation telle que le fait que la collecte de données doit absolument avoir comme objectif le développement d’outils destinés à l’amélioration des soins de santé. Il y a aussi une confidentialité qui entoure cet acte en effet, les hôpitaux ne doivent pas informer les patients que leurs dossiers sont transmis à des partenaires commerciaux. Mais Tariq Shaukat, dirigeant de Google Cloud déclare que « (…) les données des patients ne peuvent pas et ne seront pas combinées à des données de consommateurs de Google ».

Cette enquête du Wall Street Journal dévoile le fameux « Projet Nightingale », un projet qui nécessite la collecte d’informations médicales personnelles de patients américains et pleinement assumé par Google.

Google a collecté de millions de données médicales d’américains sans leur accord
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here