Free, Orange, SFR, Bouygues Telecom : l’Arcep pourrait enfin dire oui à une fusion !

0

Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom sont les quatre opérateurs français, ils font la pluie et le beau temps sur nos forfaits mobile et internet. Ils se concurrencent mutuellement et depuis des années des alliances semblent vouloir se faire. Mais le gardien des télécoms français, l’Arcep refusait catégoriquement ces idées. Aujourd’hui on apprend que ce dernier change d’avis et se dit ouvert à la discussion.

free-orange-sfr-bouygues
L’Arcep ouvre les portes d’une consoldiation entre Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom !

Depuis quelques années les opérateurs français se concurrencent sur absolument tout. Mais chacun est intéressé par l’autre. Comme Bouygues Telecom qui souhaite racheter SFR, en encore Free qui travaillent avec Orange pour profiter de ses antennes réseau. Heureusement que tout ce beau monde est géré par l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes).

L’Arcep ouvre la porte pour des consolidations entre Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom !

Depuis longtemps maintenant il y a quatre opérateurs qui se partagent le télécom en France : Orange qui n’est autre que l’opérateur historique France Télécom, SFR la filiale du groupe Altice de Patrick Drahi, Bouygues Telecom, l’opérateur qui détient une  chaîne de télévision et le dernier arrivé Free de l’homme d’affaire Xavier Niel.

Ces opérateurs se concurrencent mais travaillent aussi ensemble au point d’arriver à des idées de fusion, de consolidation. Dans ce monde parfait pour les opérateurs il y a un gardien des réglementations qui régule cette concurrence. C’est l’Arcep qui s’est toujours montré défavorable à cette idée de consolidation qui n’a pour but, selon eux que d’enrichir et satisfaire les actionnaires et non l’état et son peuple.

Récemment on a appris par Bloomberg que Patrick Drahi, PDG du groupe Altice et détenteur de SFR, souhaiterait vendre son opérateur à Bouygues dans le but d’entrer dans le capitale d’Orange. Cette annonce a bien évidemment été démenti par les intéressés. Mais le journal le Monde nous apprend aujourd’hui que Sébastien Soriano président de l’Arcep pourrait ouvrir la porte aux discutions en expliquant : « Sur la consolidation, l’Arcep a refermé cette porte en avril 2016, car les discussions détournaient les opérateurs de leurs missions d’investissement. Pendant deux ans, je leur ai donc envoyé des signaux négatifs […] Là, je vois qu’ils se sont mobilisés. Les circonstances ont évolué et la porte de l’Arcep se rouvre »

Si cela ce fait, combien d’opérateurs restera-t-il en France? En toute logique trois : Free qui souhaite garder son indépendance, Orange avec Patrick Drahi et Altice dans le capital, et la fusion de SFR avec Bouygues Telecom.

Que pensez-vous d’une éventuelle fusion entre Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom ? Répondez-nous dans les commentaires !

Free, Orange, SFR, Bouygues Telecom : l’Arcep pourrait enfin dire oui à une fusion !
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here