Facebook brandit la menace de supprimer ses réseaux sociaux d’Europe

0

A la suite d’une décision de la cour de justice en Irlande, Facebook ne doit plus transférer les données des usagers européens aux Etats-Unis en Europe. Une décision impossible à mettre en place pour l’entreprise.

Affaire Cambridge Analytica : Facebook écope d’une amende record de 5 milliards de dollars

Il y a quelques jours, le Data Protection Commissioner a rendu une nouvelle décision concernant l’exploitation des données personnelles de la part du réseau social. L’autorité irlandaise de protection des données ordonne désormais à Facebook mais aussi à ses succursales ne peuvent plus transférer les informations de ses usagers en Europe à destination des Etats-Unis. La réaction de l’entreprise crée par Mark Zuckerberg ne s’est pas faite attendre et elle pourrait aboutir au boycott des réseaux sociaux sur le continent européen.

Tous les forfaits mobiles disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

Plus de Facebook ni d’Instagram en Europe s’il faut respecter les données personnelles

Le bras de fer entre l’Union Européenne et les GAFAM semble prendre une toute nouvelle tournure. La gestion des données personnelles est devenu un véritable cheval de bataille avec l’arrivée du RGPD. La dernière décision de la Haute cour en Irlande demande au réseau social de ne plus envoyer les données de ses usagers européens aux Etats-Unis. La décision invalide dans un premier temps le Privacy Shield, un accord qui autorise les entreprises du numérique à transférer leurs données aux Etats-Unis.

A l’occasion d’une déclaration sous serment, Yvonne Cunnane qui est responsable de la protection des données personnelles chez Facebook Irlande déclare qu’une telle opération n’est pas possible. A tel point que les réseaux sociaux comme Instagram pourraient ne plus poursuivre leurs activités en Europe. Outre la firme de Mark Zuckerberg, ce sont 5000 entreprises qui sont impactées par cette décision. Cependant le réseau social principal compte en Europe environ 400 millions d’usagers. Il n’est pas impossible tout de même que des exceptions soient signées par la suite.

Source : Irish Times

Facebook brandit la menace de supprimer ses réseaux sociaux d’Europe
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here