Confinement : faut-il télécharger Houseparty pour faire des apéros en ligne ?

0

L’application Houseparty est l’une des plus utilisées pour faire des apéritifs en ligne avec des amis. Ce logiciel s’autorise cependant quelques passe droit sur la gestion des données personelles.

Houseparty

Avec la pandémie de coronavirus, c’est plus de 2 milliards d’êtres humains qui sont confinés à leur domicile. Pour conserver le lien avec ses amis, ses proches ou sa famille, les apéros virtuels ont commencé à fleurir sur les réseaux sociaux par le biais d’applications et d’autres logiciels. C’est le cas de Houseparty qui compte aujourd’hui plus de 20 millions d’utilisateurs à travers le monde et qui vous permet d’animer votre apéro avec les autres personnes connectées.

Houseparty fait fi des données personnelles

Ce sont nos confrères de chez BFMTech qui ont mené leur enquête sur ce logiciel américain. Cette dernière puise dans les informations du téléphone au sein des contacts que vous avez sur les applications Snapchat ou encore Facebook. Dans un salon dédié, Houseparty vous permet de faire des mini-jeux mais aussi de lancer des conversations vidéo. Seulement, le revers de la médaille, c’est que le logiciel exploite votre répertoire en intégralité. L’application remonte également jusqu’à l’adresse IP ainsi que l’opérateur auquel vous avez souscrit. Bref, le logiciel peut piocher un peu partout sans votre autorisation.

Contacté par BFM Tech, Suzanne Vergnolle spécialiste en protection des données personnelles s’inquiète de ce logiciel. « L’application collecte le contenu de toutes les conversations. D’une part cela signifie que les communications ne sont pas chiffrées et que Houseparty peut y avoir accès ». En effet, le logiciel peut aussi avoir accès à votre activité sur mobile comme les autres applications ainsi que les sites visités. Afin de garantir la protection de vos conversations, des logiciels tels que WhatsApp ou encore FaceTime sont de bien meilleure facture. Même la partie Messenger de Facebook peut-être utilisée.

Source : BFM Tech

Confinement : faut-il télécharger Houseparty pour faire des apéros en ligne ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here