Bouygues Telecom marche seul

0

Bouygues Telecom marche seul

Énième rebondissement sur le marché des télécoms français. Alors qu’on pensait que la bataille du rachat de Bouygues Telecom se jouait entre Orange et Free, Bouygues Telecom a décidé de combattre pour survivre seul. Ce qui ne sera pas sans conséquences, notamment sur l’emploi. Explications.

Orange et Free pensaient dépecer et se partager le cadavre Bouygues Telecom. C’est sans compter sur Martin Bouygues et sa stratégie jusqu’au-boutiste du petit gaulois : résister encore et toujours à l’envahisseur. Il avait déclaré que le groupe Bouygues était largement capable de soutenir sa filiale télécom. Car même si Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie a déclaré que le retour à trois opérateurs se fera, Bouygues Telecom ne compte pas se laisser faire. Quitte à faire de lourds sacrifices. Comme vous nous l’annoncions, le troisième opérateur français va lancer un projet de transformation de l’entreprise. 1 516 emplois vont ainsi disparaître sur les 9 000 que compte l’entreprise, soit 17% de l’entreprise. Deux étapes : un plan de départs volontaires avec reclassements possibles dans les autres filiales du groupe Bouygues et si ça ne suffit pas pour atteindre l’objectif fixé, des départs contraints seront programmés.

Bouygues Telecom : quel avenir pour quelle stratégie ?

Quel est le but de cette nouvelle stratégie ? Réduire les coûts fixes pour maintenir les investissements. Actuellement Bouygues Telecom est propriétaire de son réseau mobile mais passe par des accords pour l’extension de son réseau fixe dans l’ADSL et la fibre optique. L’objectif est de prendre son indépendance dans le fixe afin de maîtriser ses coûts de bout en bout et casser les prix. A l’image de Free dans le mobile. Pourquoi casser les prix dans le fixe ? Parce que Free dégage 40% de marge sur ce marché – autant que le luxe ! -, ce qui lui permet d’alimenter la guerre dans le mobile. Bouygues Telecom souhaite donc combattre Free sur son propre terrain en y appliquant la même recette. Elle semble fonctionner puisqu’il est devenu le premier recruteur de clients au premier trimestre sur l’ADSL avec son offre triple-play à 20€.

Sur le mobile, les offres vont être largement simplifiées passant de 700 à une poignée, le réseau de boutiques sera conservé voire même agrandit, les quelques centres d’appels sous-traités seront rapatriés en France afin d’améliorer la qualité de service, une nouvelle box avec plus de fonctionnalités sera lancée avant la fin de l’année. L’investissement dans les réseaux mobile et fixe, notamment 4G et fibre, continuera à hauteur d’au moins 500 millions d’euros par an. Les premiers coûts fixes visés concernent donc l’emploi et ceux qui ne sont plus prioritaires dans cette nouvelle stratégie à savoir le service marketing et le service informatique. L’entreprise se met donc en ordre de marche pour jeter ses forces dans la bataille. Qui sera le vainqueur de ce rude combat ?

Par Romain de MeilleurMobile

______________________________________________________________

HTC One M8 : où l’acheter ?

Bouygues Telecom marche seul
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here