Bodyguard : l’application qui filtre les messages indésirables sur les réseaux sociaux

0

Un jeune français a créé une application, Bodyguard, permettant de filtrer les propos haineux sur les réseaux sociaux. Déjà utilisée par plus de 27.000 personnes, l’application se développe rapidement et pourrait révolutionner la liberté d’expression sur le web.

Bodyguard

Vous avez certainement déjà été confronté à ce phénomène en naviguant sur les réseaux sociaux : les messages désobligeants, de haine, à caractère raciste ou discriminatoire fusent sur le Net. Pour certains, la répétition de tels messages tourne même au cyber harcèlement qui peut rapidement décourager certaines personnes à s’exprimer publiquement sur les réseaux sociaux. La solution ? Bodyguard, une application qui filtre les commentaires haineux sur Twitter et YouTube, et qui sera rapidement étendue à d’autres réseaux sociaux.

Les commentaires de haine sont présents sur tous les réseaux sociaux

Quel que soit le réseau social que vous désirez consulter, vous serez certainement confronté à de nombreux messages désobligeant, inspirant la haine ou assurant de nombreux conflits. YouTube, Facebook, Twitter, YouTube… Un grand nombre d’utilisateurs s’appuie sur l’anonymat que leur procure les réseaux sociaux pour s’exprimer un peu plus que ce qui est permis. Même s’il est prohibé par la loi pénale de proférer de tels commentaires haineux, le public ne se gêne généralement pas pour écrire très librement leurs pensées sur les réseaux sociaux.

Rappelez-vous le scandale qui avait suivi la candidature de Bilal Hassani à l’Eurovision, lequel avait été à cette époque complètement harcelé de menaces racistes et excluant parfaitement son genre. Grâce à l’application Bodyguard, de nombreux commentaires ont ainsi pu être évité par le jeune candidat.

Comment fonctionne Bodyguard ? L’application de filtrage des messages haineux

Face à ce constat, Charles Cohen, un jeune français de 23 ans, a décidé de créer Bodyguard. L’application permet de traiter les messages haineux sur Twitter et YouTube afin de faire disparaitre ces derniers des réseaux sociaux. Ainsi, lorsqu’un profil est soumis à de nombreux commentaires parfois très durs, bon nombre d’entre eux sont masqués afin de permettre d’explorer le contenu proposé d’une manière plus saine.

Contrairement à ce que l’on peut penser, il ne faut pas confondre message haineux et critique. Bodyguard fait ainsi la différence entre ce qui est constructif, même si cela est rude ou violent, et ce qui apporte un caractère haineux au propos. Ainsi, seule la méchanceté facile et interdite par la loi sera filtrée, pour laisser place à la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Bodyguard : Une application utilisée par 27000 personnes

Actuellement, Bodyguard est une application utilisée par plus de 27.000 personnes. Parmi eux, de nombreuses célébrités qui sont plus exposées à la critique. Le créateur de l’application envisage de développer cette dernière en l’ouvrant à une utilisation familiale. Parce que ces valeurs se transmettent par l’éducation, le programme pourrait dans le futur informer les parents dès lors qu’il surprendrait leurs enfants être auteurs ou victimes de cyber-harcèlement. Une belle initiative qui, on l’espère, changera l’utilisation du web dans les prochaines années.

Bodyguard : l’application qui filtre les messages indésirables sur les réseaux sociaux
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here