Apple épinglé par la DGCCRF pour avoir bridé des iPhone

0

La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a épinglé Apple pour avoir bridé certains modèles d’iPhone.

Apple Hong Kong

 

Cette façon, d’agir s’appelle une pratique commerciale, trompeuse par omission. Apple doit donc payer une amende de 25 millions d’euros. Voici l’historique de l’affaire en quelques lignes.

Tous les smartphones à la Pomme répertoriés sur MeilleurMobile

Pourquoi Apple a-t-il écopé d’une amende de 25 millions d’euros ?

La décision de la DGCCRF fait suite à une mise à jour du système d’exploitation sur les iPhone 6, le 6 S, le iPhone E et l’iPhone 7. En effet, en 2017, les utilisateurs de ces modèles ont constaté des ralentissements de leur iPhone suite à cette dernière. Apple lançait par la même occasion ses iPhone 8 et iPhone X. En admettant que ce bridage était volontaire Apple a déclenché la colère des consommateurs. Pour se défendre la firme américaine a déclaré que les batteries de ces iPhone ne pourraient pas supporter la mise à jour du système. Afin d’apaiser les tensions, la possibilité de procéder au remplacement de la batterie pour 29 € a été mise en place. Il est également possible de désactiver le bridage. Malgré ces possibilités une plainte a été déposée à la DGCCRF. En effet, l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP) a porté plainte contre le géant américain.

Les meilleures applications à posséder sur son smartphone en 2020 ?

Quels sont les résultats de l’enquête de la DGCCRF ?

Le verdict a été rendu vendredi 7 février 2020, en accord avec la DGCCRF et le procureur de la république, Apple est soumis à une amende de 25 millions d’euros. Cette amende est une transaction pénale qui évite à la société un procès. Suite à son enquête, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a démontré qu’Apple n’avait pas prévenus ses utilisateurs, des conséquences de la mise à jour du système d’exploitation. Apple a, également, été condamné à publier un communiqué pendant un mois. Pour l’association, le résultat de l’enquête est déjà une victoire dans la lutte contre l’obsolescence programmée. Selon Laetitia Vasseur et Samuel Sauvage, c’est un premier pas en faveur de l’environnement et des consommateurs. Un formulaire a d’ailleurs été mis à disposition, des victimes de la pratique d’Apple, sur le site d’HOP. L’association est prête à accompagner les utilisateurs lésés dans leurs démarches de dépôt de plainte afin de pouvoir obtenir des dommages et intérêts.

Source : 01net.com

Apple épinglé par la DGCCRF pour avoir bridé des iPhone
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here