Amazon travaille toujours et encore sur Alexa

0

Alexa : l’intelligence artificielle désormais connue dans le monde de la technologie. Amazon ne cesse de vouloir la faire progresser.

Amazon travaille toujours et encore sur Alexa
Amazon Alexa

Un nouveau mode « auto-apprentissage » va bientôt permettre à Alexa de pouvoir interagir de manière plus rapide et plus fluide avec l’humain, et ainsi de tenir une conversation plus naturelle.

Amazon : Alexa, dis-moi qui est la plus belle ?

Amazon travaille d’arrache-pied pour rendre son petit bijou d’intelligence artificielle « Alexa » plus optimal. Une intelligence artificielle qui offre une marge de progression plutôt intéressante et qu’Amazon ne cesse d’explorer. C’est donc un nouveau mode « auto-apprentissage » qu’essaie d’inculquer Amazon à son assistant vocal. La firme avait déjà amélioré la voix d’Alexa en supprimant cette prosodie un peu « ordinateur » et pas naturelle grâce à des enregistrements de voix de présentateurs de chaîne d’information.

Voir aussi >> Apple Music arrive bientôt sur Amazon Echo

Alexa, une progression sans nom

L’amélioration d’une meilleure compréhension de la demande de ses utilisateurs était primordial pour Amazon et c’est ce qu’ils ont essayé de faire. En effet, les développeurs  ont tenté de faire détecter ses propres erreurs : « Il utilise des signaux contextuels implicites ou explicites des clients pour détecter des interactions insatisfaisantes ou des échecs de compréhension » explique Ruhi Sarikaya. « Le système apprend à résoudre des problèmes et déploie automatiquement les correctifs sur nos systèmes de production ». Des critères seront définis tels que le contexte personnel, l’activité et les préférences historiques de l’utilisateur afin que les problèmes de compréhension se fassent de plus en plus rares. Amazon tend aussi à développer « les interactions sans nom » qui fera en sorte que l’interlocuteur puisse communiquer avec Alexa de manière plus directe sans préciser la question où le service auquel il souhaite accéder. Pour le moment, ces interactions sans nom seront développées au Canada, au Royaume-Uni, en Australie, en Allemagne, au Japon et en Inde. Déjà disponible au États-Unis, la France patiente pour le moment en attendant de voir l’amélioration insensément sous peu. L’intelligence artificielle, une technologie en plein développement qu’Amazon ne cesse de vouloir faire grandir.

N’hésitez pas à réagir en commentaires !

Amazon travaille toujours et encore sur Alexa
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here