Xiaomi et Apple reculent en Chine

0

Xiaomi apple

Que Xiaomi peine grandement à se frayer un chemin à travers les labyrinthes du marché chinois, ça n’est pas vraiment une surprise. Mais les difficultés de ses grands rivaux, en l’occurrence Apple et Lenovo, montrent à quel point le secteur chinois des smartphones est très versatile.

L’incertitude qui caractérise la Chine est déconcertante pour les grandes marques de smartphones, en premier lieu Xiaomi. L’Empire du Milieu représente pourtant une manne financière considérable. L’année dernière, environ 540 millions de smartphones ont été commercialisés sur les étals chinois. Ça représente en tout 38 % des ventes mondiales. Rappelons qu’avant de connaître un ralentissement en 2016, Xiaomi avait connu un âge d’or en 2015. La marque était alors le premier distributeur de smartphones en Chine, avec 14.9 % de part de marché. On croyait alors que l’hégémonie de Lenovo et Huawei était révolue. Apple, avec 14.3 % de part de marché, était en seconde position, sur la même marche que Huawei. Mais Xiaomi et la marque de Cupertino auront connu en 2016 une douche froide aussi terrible qu’imprévisible.

Xiaomi et Apple cèdent la place à Oppo et Vivo

Il y a encore un an, Xiaomi paraissait indétrônable. Sauf que le volcan qui lui servait de trône grondait dangereusement. Il faut dire que la concurrence fait rage en Chine. En tout cas, l’année dernière, sa part de marché s’est érodée de 22 %, tandis qu’Apple voyait sa part réduite de 21 % – ajoutons que la Pomme détenait en 2016 10.4 % de part de marché, contre 10.9 % pour Xiaomi. En Chine, on assiste dorénavant à l’émergence d’Oppo. La marque a doublé sa présence sur le marché en une année, passant ainsi de 9.4 à 18.3 % au dernier trimestre de 2016. Elle est en capacité de viser la première place que Huawei détient de nouveau. L’autre étoile montante qui complète le podium, c’est Vivo. La marque s’est offerte 13.9 % de part en 2016, contre 8.4 % l’année précédente. Par ailleurs si Samsung avait perdu 5 % de part l’année dernière, la présence de Lenovo en Chine a fait une chute libre de 79 %.

Au vu de la chute vertigineuse de Lenovo qui avait pourtant dominé le marché chinois, on est bien en mesure de se demander si Oppo sera assez forte pour éviter le même sort que Xiaomi ou Apple.

Quelle est votre opinion sur la versatilité sans doute déconcertante du marché chinois des mobiles ?

Xiaomi et Apple reculent en Chine
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here