Windows 10 épinglé par l’Electronic Frontier Foundation

0

bb

L’Electronic Frontier Foundation ou EFF dévoile et accuse les méthodes qualifiées de douteuses de Microsoft pour forcer le téléchargement de sa mise à jour Windows 10.

L’objectif de Microsoft était clair : atteindre le milliard de terminaux sous Windows 10 en 2018. La migration gratuite depuis la version 7 durait 1 an, pas un jour de plus. Mais, cela n’a pas empêché Microsoft de faire du « forcing » auprès de ses utilisateurs pour qu’ils installent sa mise à jour.

Windows 10 décrié par l’Electronic Frontier Foundation

L’EFF a donc enquêté. Le jugement est sans appel, l’organisation de défense des droits numériques livre un jugement sévère. Elle note les « tactiques gênantes et franchement malveillantes employées par Microsoft pour amener les utilisateurs de versions précédentes du système d’exploitation à migrer vers Windows 10″.

Elle indique les manœuvres viles de la firme de Redmond pour forcer l’installation de Windows 10. Une banale mise à jour de sécurité contenant en fait la migration vers W10. Même un refus de téléchargement de la mise à jour du nouvel OS de Microsoft activait le téléchargement de Windows 10. Pire encore, chez certains utilisateurs, la mise à jour s’est installée toute seule sans que l’utilisateur ait donné son avis.

Cortana : la sécurité de vos données mise à mal

Au-delà de ce « forcing » pour installer Windows 10, l’EFF a soulevé les problèmes de sécurité liés à Cortana, l’assistant personnel de Microsoft.

L’EFF a repéré que l’assistant personnel collectait plusieurs de vos données personnelles comme la localisation, les textes saisis, vos appels vocaux. Toutes ces données vont directement vers les serveurs de Microsoft pour assurer un meilleur fonctionnement de l’assistant. Néanmoins, la firme de Redmond ne donne pas de détails réels sur l’utilisation de ces données. Comment ils les utilisent, les conservent, et combien de temps… L’EFF souligne que l’utilisateur ne peut pas vraiment refuser de donner ses données personnelles sous peine de pas pouvoir accès à certains services.

Le constat n’est pas brillant pour la firme de Redmond. L’EFF demande à Microsoft de proposer un choix cohérent et non limitatif à ses utilisateurs. De créer, par exemple un centre de réglages où l’utilisateur pourrait avoir accès à ce que lui demande réellement l’éditeur et pouvoir changer ses accords de confidentialité.

Que pensez-vous du rapport de l’EFF ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire

 

Windows 10 épinglé par l’Electronic Frontier Foundation
4.3 (86.67%) 3 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here