Waze et Coyote : l’État s’en prend aux applications de signalement de contrôles de police

0

Pour mieux sécuriser la circulation routière, l’État veut empêcher l’utilisation des applications Waze et Coyote dans des cas bien précis.

Waze et Coyote : l’État s’en prend aux applications de signalement de contrôles de police
Waze

Il faut avouer que les applications de signalement des contrôles exercés par les forces de l’ordre telles que Waze et Coyote sont de plus en plus populaires. Après tout, l’utilisation de ces systèmes permet de sauver les points de son permis de conduire en ce temps où les policiers et les gendarmes sont relativement sévères vis-à-vis des automobilistes qui enfreignent la loi. Cependant, ces plateformes ne conviennent visiblement pas à l’État dont l’objectif est de réduire le nombre des morts sur la route. En donnant aux automobilistes d’échapper aux contrôles routiers, Waze et Coyote mettent en péril la sécurité routière. Du coup, les autorités envisagent de bannir leur usage dans certains contextes.

Une collaboration avec les opérateurs face à Waze et Coyote

La tâche s’annonce difficile. Par conséquent, la Sécurité Routière a sollicité la participation des opérateurs. Pour empêcher l’utilisation de Waze et Coyote, les autorités ne comptent pas effectivement interdire l’utilisation de ces applications. Pour ce faire, les fournisseurs d’accès mobile les rendront inopérantes dans certaines zones. D’après Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière, « les automobilistes pourront toujours signaler la présence des forces de l’ordre sur leur avertisseur mais l’information ne sera pas répercutée aux autres automobilistes. ».

Par contre, la mesure ne concerne pas toutes les formes de contrôles. Ainsi, Waze et Coyote ne seront pas opérationnels seulement lorsque les gendarmes et policiers effectuent des contrôles anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue. Bref, les utilisateurs pourront toujours s’en servir pour échapper aux contrôles de vitesse ou encore pour être tenus informés des lieux où se trouvent les radars ou chantiers. En ce qui concerne l’instauration de la mesure, elle interviendra à la mi-juillet, soit juste avant les grands départs en vacances !

Croyez-vous que cette mesure sera efficace ?

Waze et Coyote : l’État s’en prend aux applications de signalement de contrôles de police
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here