Pour Volvo, votre smartphone est votre prochaine clé de voiture

0

volvo smartphone

Volvo travaille actuellement sur un projet qui permettra d’utiliser un smartphone pour déverrouiller une voiture.

Force est de reconnaitre que ces dix dernières années, l’univers de la téléphonie mobile a connu un essor sans précédent de sorte que les smartphones font actuellement partie de nos quotidiens. Pour les constructeurs d’automobiles comme Volvo, cette situation constitue une aubaine pour améliorer le confort des automobilistes en leur offrant des solutions plus pratiques comme la possibilité de déverrouiller une voiture avec une télécommande numérique, par exemple. Certaines firmes comme BMW proposent déjà une technologie pareille. En effet, la série 7 de la marque est équipée d’une clé munie d’un écran tactile. Mais il semble que Volvo veuille aller encore plus loin. Pour le constructeur de Göteborg, il sera effectivement question d’utiliser un smartphone pour avoir accès au contrôle de la voiture.

Voitures Volvo, bientôt une clé numérique

Avec cette idée très originale, Volvo voudrait vraiment révolutionner l’univers de l’automobile. D’après un responsable de la marque, le principe sera le suivant : une application sera déployée du côté du client, c’est-à-dire sur son propre téléphone. Dès que ce dernier se rapproche de sa voiture, une notification sera émise sur son mobile et le système pourra ensuite déverrouiller le véhicule. Par ailleurs, il a été aussi dit que le propriétaire pourra distribuer la clé numérique à ses proches pour que ceux-ci puissent utiliser la voiture. De même, l’application va permettre de localiser cette dernière en exploitant le GPS. Quoi qu’il soit, il faudra encore patienter avant de pouvoir jouir de tout cela puisque d’après Volvo, cette technologie ne sera opérationnelle qu’à partir de 2017.

Que pensez-vous de ce projet de Volvo ?

Pour Volvo, votre smartphone est votre prochaine clé de voiture
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here