Tim Cook affirme être contre le président américain Donald Trump

0

Tim Cook

Tim Cook se dit offusqué par le décret signé par Donald Trump qui interdit, pour trois mois, l’entrée aux États-Unis des ressortissants de 7 pays considérés comme étant des foyers du djihadisme. Il s’agit en l’occurrence de l’Irak, l’Iran, la Somalie, la Syrie, la Libye, le Soudan et le Yémen.

« Ce n’est pas une politique que nous supportons », s’insurge Tim Cook suite à l’entrée en vigueur du décret qui fait polémique. Le CEO d’Apple souligne d’ailleurs que sa société « croit réellement en l’importance de l’immigration – aussi bien pour la Pomme que le futur du pays ». Il ajoute qu’« Apple n’aurait pas existé sans l’immigration ». Certains voient dans cette phrase une allusion au fait que Steve Jobs était un fils d’immigrés.

En plus de refuser le visa aux ressortissants des foyers notoires du djihadisme, le décret signé par Donald J. Trump suspend aussi l’accueil de nouveaux réfugiés pendant quatre mois. « Et comme je l’ai dit plusieurs fois, la diversité rend notre équipe plus forte. Apple est ouverte, ouverte à tous, quel que soit le langage, l’origine… », précise Tim Cook avant de conclure sur une phrase de M. Luther King : « Nous sommes peut-être tous venus sur différents navires, mais nous sommes dans le même bateau maintenant ».

Des relations ambigües

Rappelons que tout récemment, Tim Cook et Donald Trump ont eu une conversation des plus chaleureuses. Puis, le président américain avait été très clair durant toute sa campagne, mais aussi pendant son discours d’investiture. Il avait notamment martelé que toutes ses décisions prendraient prioritairement en compte « les intérêts des familles et des entreprises américaines ». Une affirmation qui fait allusion aux immigrés clandestins mexicains, à la délocalisation de plusieurs sociétés américaines et au laxisme de l’administration précédente en matière de lutte antiterroriste. Ce qui est curieux, c’est que l’homme fort de la Pomme ne s’est jamais exprimé aux propos tenus par Trump notamment durant la campagne.

« Les intérêts américains passeront en premier » a martelé Donald Trump lors de son investiture. Que pensez-vous des propos de Tim Cook ?

Tim Cook affirme être contre le président américain Donald Trump
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here