[ TEST ] Black Shark 2 : un problème de finition pour ce smartphone gaming

0

Le Black Shark 2 vient succéder à un Black Shark et à un Black Shark Helo excellents. Reprenant le look de la Nintendo Switch, ce smartphone gaming en a-t-il la carrure ?

Black Shark 2
Black Shark 2

Début 2018, Black Shark a marqué le marché de la téléphonie mobile avec son excellent smartphone gaming éponyme puis avec son édition Helo. En un an, la concurrence a commencé à se former et à devenir de plus en menaçante. De grands noms comme Razer et Asus ont lancé des modèles particulièrement séduisants avec des configurations monstrueuses et des fonctionnalités bien pensées.

Présentation du Black Shark 2

Le Black Shark 2 arbore un design ultra-racé en métal avec des lignes que l’on voit rarement sur le marché de la téléphonie mobile. Son écran Super AMOLED et Full HD+ (1080 x 2340 pixels) de 6.39 pouces adopte un ratio 19,5:9. Il est encadré par des bordures plutôt fines au niveau du menton et du front de l’appareil. Pas d’encoche donc sur ce smartphone gaming. Une caméra frontale de 20 millions de pixels (f/2.0) est logée sur le coin supérieur gauche de la façade. Au dos de ce terminal, un capteur de 48 millions de pixels (f/1.8) cohabite avec un téléobjectif de 12 millions de pixels (f/2.2).

Pour assurer une véritable expérience de jeu, le Black Shark 2 s’arme d’une configuration en conséquence. Un processeur Qualcomm Snapdragon 855 se retrouve combiné à une puce Adreno 640 et à 8 ou 12 Go de mémoire vive. Si vous optez pour la première option, ce sera 128 Go de mémoire interne sinon ce sera 256 Go. À noter que ce smartphone ne possède aucun slot pouvant accueillir une carte microSD. Par contre, il est possible de glisser une seconde carte SIM. Un gamepad peut être associé au Black Shark 2 pour le transformer en véritable console portable. À noter qu’il faut utiliser une coque spéciale fournie par la marque sinon c’est impossible de connecter les manettes au smartphone.

Du côté de la connectivité, on a du très classique avec un port USB-C permettant de recharger la batterie de 4000 mAh. Celle-ci est d’ailleurs compatible charge rapide 27W. On retrouve également le Bluetooth 5.0 pour ceux qui veulent connecter un casque ou des écouteurs sans fil. C’est la seule solution étant donné que le Black Shark 2 fait l’impasse sur le port jack.

Un look gaming tout en sobriété

Par rapport au premier Black Shark, le Black Shark 2 affiche un design un peu plus épuré. L’ADN gaming de la marque reste tout de même bien marqué puisque les tranches et le logo situé sur son dos s’illuminent. Avec ses dimensions de 163.6 x 75 x 8.8 mm et son poids de 210 g, le Black Shark 2 se situe dans la moyenne. Les commandes physiques sur les côtés sont idéalement placées tout comme le lecteur d’empreintes digitales sous l’écran même si ce dernier s’est révélé particulièrement capricieux pendant notre test.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un écran qui claque

Avec sa dalle Full HD+ compatible DCI-P3, le Black Shark 2 en met plein la vue et ne surinterprète à aucun moment les couleurs de nos contenus. Comme sur la plupart des derniers smartphones du marché, vous pouvez paramétrer la balance des blancs. Par ailleurs, il offre aussi une très bonne luminosité, ce qui est plutôt appréciable en plein soleil. Le souci, c’est que le réglage manuel est mal optimisé. En effet, l’augmentation de la luminosité se voit vraiment à partir de 80%.

Un son étouffé

Sur le papier, le Black Shark 2 propose deux haut-parleurs stéréo. En pratique, c’est plutôt complexe. Le son est loin d’être mauvais mais il est également loin d’être excellent. Les basses et les aigus sont tout simplement retenus en plein vol.

Puissance maximale

Le Black Shark 2 possède l’une des meilleures configurations du moment. Nous avons eu en test la version dotée de 8 Go de mémoire et celle-ci fait amplement l’affaire. Les options graphiques ont été poussées au maximum sur les jeux les plus lourds et gourmands du Google Play Store. Malheureusement, le Black Shark 2 chauffe et c’est bien dommage pour un smartphone gaming.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un gamepad mal pensé

Une chose est sûre, Black Shark s’est inspiré de la Nintendo Switch au moment de concevoir son smartphone. Grâce à une coque spéciale, il est possible de greffer deux manettes au Black Shark 2. Le tout vous reviendra à 79.90 euros. S’il n’y a aucun problème pour les connecter via le Bluetooth, on se demande encore pourquoi la marque a préféré placer un pad plutôt qu’un deuxième joystick sur la manette de droite. Sur PUBG ou encore Fortnite, il est relativement complexe de manipuler le pad pour regarder autour de soi. Au-delà de ça, il y a encore très peu de jeux qui prennent en charge ce type d’équipement. On apprécie toutefois la possibilité de remapper chaque commande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des bugs qui ruinent l’expérience

La version que nous avons reçue était truffée de bugs et apparemment, nous n’avons pas été et nous ne sommes pas les seuls. Le Black Shark 2 tourne sous Android Pie et cette dernière version de l’OS de Google est combinée à une surcouche Joy UI. Une touche sur la tranche droite du téléphone nous permet d’entrer dans le Shark Space, un hub dans lequel on retrouve tous nos jeux. En effectuant un glissement depuis le coin supérieur droit, on lance le Gamer Studio depuis lequel on peut désactiver les notifications, booster les performances ou encore régler les paramètres. Problème, l’activation de ce mode fait tout simplement crasher le smartphone, ce qui est un peu dommage n’est-ce pas ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une luminosité mal gérée par la partie photo

Le Black Shark 2 est un bon photophone mais sans plus. Quand la luminosité est trop présente, un voile vient parfois couvrir nos clichés. A contrario en intérieur et de nuit, le bruit s’installe très vite. Ce smartphone gaming est tout de même capable de produire des rendus satisfaisants notamment en mode portrait où le téléobjectif fait bien son travail. Même constat concernant la caméra avant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une autonomie très appréciable

L’un des gros points forts du Black Shark 2 est son autonomie. Il parvient à se placer à la hauteur de la concurrence sur le marché du haut de gamme avec plus d’une journée d’utilisation intensive. Ce téléphone peut clairement dire merci à sa batterie de 4000 mAh et nous pouvons aussi remercier Black Shark d’avoir intégré une technologie de charge rapide 27W.

Conclusion

Malgré une fiche technique très soignée sur le papier, le Black Shark 2 ne parvient pas à nous impressionner à l’image d’un Asus Rog Phone. Ses plus gros points faibles, à savoir son gamepad peu intuitif et son interface bourrée de bugs viennent faire obstacle au plaisir de jeu.

[ TEST ] Black Shark 2 : un problème de finition pour ce smartphone gaming
4.3 (86.67%) 3 votes
Black Shark 2

6/10

Black Shark 2

Les Plus

  • Un design plus léger
  • Une dalle de grande qualité
  • De très bonnes performances

Les Moins

  • Une interface complètement buguée
  • Un gamepad peu pratique
  • Une partie audio à revoir

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here