Sécurité routière : téléphoner fait perdre jusqu’à 50% de sa vigilance !

0

D’après une étude menée commandée par Vinci Autoroutes, un conducteur qui téléphone au volant perdrait entre 30 et 50% de son attention.

Sécurité routière : téléphoner fait perdre jusqu'à 50% de sa vigilance !

Cette situation est arrivée à toutes les personnes titulaires d’un permis B en France. Vous êtes au volant et vous recevez un coup de téléphone, au hasard de votre conjoint(e) ou de votre patron. Bref, dans un cas comme dans l’autre, pourrait vous coûter une belle beuglante. Vous décrochez naturellement pour signifier que vous êtes en train de conduire et que vous allez rappeler dés que le véhicule sera stationné. Rien de bien dangereux ? Apparemment, si, d’après une étude commandée par la fondation Vinci Autoroutes et menée par l’université de Strasbourg.

Téléphoner au volant est incompatible avec la sécurité routière

L’étude, dont le but est de renforcer la sécurité routière, a été réalisée en deux étapes auprès de près de 3 500 conducteurs. D’abord en laboratoire, puis en conditions réelles. Quatre-vingt dix d’entre eux ont par ailleurs participé à des tests sur simulateur. Plusieurs constats sont ressortis de l’expérience de sécurité routière. Par exemple, lorsqu’une personne téléphone au volant, son niveau d’attention est inférieur à 30% par rapport à ceux qui ne sont pas en communication. Illustration concrète de ce déficit de concentration, la capacité de lire et de retenir les informations des panneaux lumineux est jusqu’à deux fois plus faible.

Si un automobiliste téléphone au volant, ses actions sont ralenties : il roule moins vite, rallonge sa distance de freinage jusqu’à 33%, s’attarde sur la voie de dépassement et contrôle moins sa position. Pire, les « cobayes » de l’expérience de sécurité routière affirment même dans certains cas avoir observé un événement qui ne s’est pas produit, preuve de l’affaiblissement des capacités cognitives de l’individu.

Et utiliser le kit mains-libres, le haut-parleur ou une oreillette n’améliorera pas davantage la sécurité routière. La cause directe de la perte de concentration est la conversation téléphonique elle-même. Le conducteur « sort » de son véhicule durant la communication, ce qui n’est pas le cas lorsque l’interlocuteur est présent dans la voiture.

Pas moins d’un conducteur sur deux téléphone au volant. Pour éviter les accidents, n’appelez pas sur la route. Votre conjoint(e), vos amis ou votre patron comprendront certainement si vous ne décrochez pas et préfèrent certainement vous savoir vivant que sous les roues de votre propre véhicule

Pensez-vous que téléphoner au volant est dangereux pour la sécurité routière ? Exprimez-vous dans les commentaires !

A lire également : 

Sécurité routière : téléphoner fait perdre jusqu’à 50% de sa vigilance !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here