Qwant dit stop au monopole de Google sur les moteurs de recherche

0

Le moteur de recherche français, Qwant conteste la mise aux enchères des moteurs de recherches par défaut sur Android prévues par Google. La firme considère cette décision comme un tacle direct à la concurrence et avance une solution avec une sélection basée sur le mérite.

qwant

Le géant des services technologiques Google arrive toujours à sortir du lot. Après une amende de plusieurs milliards d’euros taxée par l’Union européenne, la filiale a pris une décision radicale : vendre les places de moteurs de recherches par défaut sur Android à ses concurrents. Cette tournure de situation n’a pas plu à Qwant, son concurrent direct sur les moteurs de recherche français, qui tente alors une nouvelle approche.

Bruxelles contre l’abus de la position dominante de Google sur Android

L’année dernière, la Commission européenne a condamné Google pour avoir été trop dominant sur son système d’exploitation mobile Android. En effet, Bruxelles lui a écopé une amende d’environ 4 milliards d’euros pour être allé à l’encontre des règles établies par l’Union européenne.

La filiale Google n’a pas attendu pour faire appel à cette décision malgré d’autres affaires contraignantes qui le lient à la commission. La Commission européenne s’oppose au fait que Google veuille monopoliser la recherche pour la navigation sur Android. Ce monopole ne s’accorde pas avec le principe d’égalité et de la libre concurrence prôné par Bruxelles.

Trois places seront vendues aux enchères dans toute l’Europe

Google a annoncé la vente aux enchères de trois places sur la liste de moteurs de recherche par défaut sur Android. Après sa condamnation, il a voulu se soumettre aux exigences européennes et a décidé de tourner cela en sa faveur. En plus de donner un nouvel air à l’utilisation du système Android, cette idée de Google donnera un choix de navigation aux utilisateurs suivant quelques critères. Selon le responsable produit chez Google, la firme voudrait développer un nouveau système avec trois places de recherche pour ses concurrents dans toute l’Europe.

Tous les moteurs devront payer une somme à Google après avoir été choisis par un utilisateur. Les enchères seront confidentielles, mais Google estime ce procédé comme un des plus objectifs.

Qwant réagit à cette décision

Face à cette décision de Google, Qwant proteste. Il estime que Google détruit ses concurrents en agissant ainsi. Cette vente aux enchères ne fera qu’assouvir les profits personnels de la filiale sans préserver la promotion des autres moteurs de recherche. D’après le patron de Qwant, cette vente par Google s’oppose aux sanctions européennes qui lui sont infligées.

Qwant avance une proposition de sélection qui sera basée sur le mérite. Ce mérite se reflétera sur la capacité de protéger des données personnelles ainsi que sur la préférence des utilisateurs. Elle mobilise tous les acteurs européens concernés à dire non à l’enrichissement de Google.

 

Qwant dit stop au monopole de Google sur les moteurs de recherche
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here