Qualcomm est toujours contre l’importation d’iPhone aux États-Unis

0

Apple vs QualcommDécidément, les conflits entre Apple et Qualcomm ne sont pas près de s’arrêter. Le fondeur repart effectivement à la charge contre la firme de Cupertino et compte désormais interdire les ventes d’iPhone aux États-Unis en raison d’une violation de 6 de ses brevets.

Les fondeurs comme Qualcomm participent incontestablement à l’innovation sur le marché des produits high-tech tels que les smartphones et les tablettes, pour ne citer que ces exemples. Si les performances des appareils que nous utilisons aujourd’hui sont indéniablement incroyables, c’est en grande partie grâce à la naissance de nouvelles gammes de SoC qui ne sont pas seulement performants, mais aussi bardés de composants qui permettent la gestion complète du produit. Cependant, des divergences entre les fondeurs et les fabricants sont souvent inévitables étant donné que les uns dépendent des autres. Récemment, Apple s’est par exemple attaqué à Qualcomm pour abus de position dominante. Mais le fondeur n’est pas resté sans rien faire. Aujourd’hui, on sait que Qualcomm veut contre-attaquer la firme de Cupertino en interdisant les ventes d’iPhone aux États-Unis.

Qualcomm veut interdire les ventes d’iPhone aux USA

C’est donc maintenant officiel. Qualcomm compte réellement attaquer Apple en justice. Une décision qui est certainement liée aux différends qu’elle a eus avec l’éditeur d’iOS, argumentant que les royalties demandées étaient bien trop élevées. Pour cela, le propriétaire de la marque Snapdragon a déjà saisi l’International Trade Commission et la Cour fédérale américaine pour violation de brevets. Au total, 6 brevets seraient concernés par l’affaire. Ils concernent entre autres l’autonomie, la connexion réseau et internet et les performances générales d’un smartphone moderne. D’après un communiqué de presse, les brevets en question portent les numéros : U.S. Patent No. 8,633,936, U.S. Patent No. 8,698,558, U.S. Patent No. 8,487,658, U.S. Patent No. 8,838,949, U.S. Patent No. 9,535,490, and U.S. Patent No. 9,608,675. On ne sait pas jusqu’à quel point Apple et Qualcomm comptent mener ce conflit d’intérêts, mais il est néanmoins peu probable que l’iPhone 8 soit interdit à la vente aux USA vu que comme à l’habitude, ce duel se résoudra très probablement par l’un des acteurs signant un gros chèque à l’autre.

Votre avis sur cette décision de Qualcomm nous intéresse !

Qualcomm est toujours contre l’importation d’iPhone aux États-Unis
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here