Prixtel lance le recyclage !

0

Nous comptons aujourd’hui près de 100 millions de téléphones inutilisés chez les français. Prixtel a décidé d’offrir une seconde vie à tous ces mobiles avec son programme  de reprise et de vente de téléphones reconditionnés.

L’opérateur de téléphonie Prixtel a lancé un programme de recyclage, l’agitateur télécom, comme il aime se faire appeler, se positionne en écoutant les attentes du marché. Connu comme un opérateur ne proposant que des offres « SIM Only » depuis un certain temps, Prixtel propose maintenant à ses clients le recyclage de leurs anciens téléphones portables, ainsi que la revente de ceux-ci.

Revendre son mobile

Recyclez chez PrixtelAlors que de nombreux français change régulièrement de téléphone, les anciens modèles se retrouvent bien souvent à l’abandon au fond d’un tiroir avec peu de chance de revoir un jour le soleil… Pourquoi ne pas penser alors à revendre tous ces mobiles inutilisés, et ainsi empocher un petit pécule pour par exemple acheter un nouveau mobile à prix réduit. Les prix de reprise varient bien évidemment en fonction de votre mobile, et vous pourrez par exemple revendre votre iPhone 4 16 Go pour 166€ ou votre Samsung Galaxy S2 pour 180€.

Faites de économies

Vous venez de revendre votre mobile et avez un petit pactole en poche ? Pourquoi ne pas en profiter pour faire encore quelques économies supplémentaires ? Avec Prixtel, non seulement vous pouvez revendre votre mobile, mais vous pouvez également acheter des téléphones reconditionnés aux meilleurs prix !

Mobiles reconditionnés Prixtel

A l’heure actuelle, l’opérateur propose uniquement 2 téléphones : le Samsung Galaxy S2 et l’iPhone 4 16Go . Pour obtenir le premier, il vous faudra dépenser 275€ (ou 4X 68,75€) et en ce qui concerne l’iPhone 4, il vous en coûtera 299€ (ou 4X 74,75€). Une excellente affaire quand on voit que l’iPhone 4 8Go est vendu 399€ sur l’Apple Store, soit 100€ de plus !

Découvrir tous les mobiles avec Prixtel
Recycler mon téléphone

Par

Prixtel lance le recyclage !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here