[ Prise en main ] LG G7 ThinQ : il lui manque encore quelque chose

0

Le constructeur sud-coréen a dévoilé hier le LG G7 ThinQ, un smartphone dopé à l’intelligence artificielle, qui succède à un G6 en retard techniquement. La firme a beaucoup de mal à rencontrer le succès ces temps-ci avec ses téléphones. En incorporant une IA à ses derniers mobiles, LG tente d’innover. Est-ce que cela va suffire ?

[ Prise en main ] LG G7 ThinQ : il lui manque encore quelque chose
LG G7 ThinQ – un smartphone en manque d’innovations

Le LG G7 ThinQ a été officialisé hier après avoir fuité à plusieurs reprises ses derniers jours. Ce nouveau smartphone Android a la lourde tâche de redorer le blason de la marque qui rencontre quelques soucis pour galvaniser les foules avec ses flagships. C’est après le lancement des Samsung Galaxy S9 et S9+ et des Huawei P20 que celui du G7 intervient mais est-ce trop tard ? Le successeur du LG G6 mise sur une nouvelle technologie d’écran, un son « boombox » et une intelligence artificielle.

LG G7 ThinQ : un air de Huawei P20

Et nous aurions pu citer bien d’autres smartphones puisque le LG G7 ThinQ ne se démarque pas vraiment de la masse. On retrouve ainsi une encoche qui accueille la caméra frontale de 8 millions de pixels ainsi que l’un des haut-parleurs du flagship. Heureusement, il est possible de la dissimuler. Une bordure est présente en bas de la dalle comme sur le Huawei P20 Pro mais le capteur d’empreintes digitales ne se trouve pas sur la face avant. En effet, c’est au dos du G7 ThinQ qu’il prend place. Sur cette partie du téléphone de LG, on trouve un double capteur dorsal de 16 millions de pixels qui est positionné à la verticale alors qu’il était situé à l’horizontale sur le G6.

Nous avons craqué pour la couleur New Moroccan Blue mais le LG G7 ThinQ sera aussi disponible dans les coloris suivants : New Platinum Gray, New Aurora Black, Raspberry Rose.

Ce smartphone haut de gamme est agréable à prendre en main notamment grâce à son format 19.5:9 qui lui permet d’avoir une dalle de 6.1 pouces sans vraiment être plus imposant que le LG G6.

L’écran : alors cette technologie M-LCD+ ?

La dalle du LG G7 ThinQ a une diagonale de 6.1 pouces et propose de la QHD+. Autrement dit, sa définition est de 1440 x 3120 pixels. Pas d’OLED ici mais du M-LCD+, une technologie d’écran 30% moins énergivore que le LCD du G6. Vous pourrez profiter d’une luminosité maximale de 1000 nit mais uniquement pendant 3 minutes grâce au mode « Bright Boost ». Cela est idéal quand on veut voir des contenus en plein soleil mais dommage que cette fonctionnalité soit limitée dans le temps. À voir si l’écran M-LCD+ du G7 ThinQ fait mieux que les dernières dalles OLED du marché.

LG G7
LG G7

Une qualité sonore satisfaisante

Le LG G7 ThinQ intègre des haut-parleurs 39% plus gros. Le haut-parleur Boombox transforme le smartphone en une caisse de résonance. Il suffit de le positionner sur une surface plane pour en profiter. Cela reste plus compliqué quand vous tenez le téléphone dans vos mains notamment pour regarder une vidéo. Néanmoins, le G7 ThinQ de LG offre un son 3D virtuel grâce à la technologie DTS:X. Comme le LG V30, ce nouveau modèle bénéficie d’un Quad DAC. LG promet une réduction du bruit jusqu’à 50%.

À jour techniquement

Nombreux furent les mobinautes déçus de voir que le LG G6 possédait un Qualcomm Snapdragon 821 alors que le Samsung Galaxy S8 était passé au Snapdragon 835. Cette fois, le LG G7 ThinQ est au point avec un Qualcomm Snapdragon 845 et 4 Go de mémoire vive. La mémoire interne de 64 Go pourra être étendue jusqu’à 2 To avec une carte microSD. Le tout tourne sous Android 8.0 Oreo. Techniquement, le LG G7 ThinQ est sur le papier une bonne alternative aux Samsung Galaxy S9 et S9+ pour ne citer qu’eux. Pendant cette prise en main, il s’est montré très fluide mais nous attendons vivement de le tester pendant plusieurs jours.

LG G7
LG G7

Une intelligence artificielle booste la partie photo

La plupart des derniers smartphones haut de gamme sont pourvus d’une intelligence artificielle qui agit pour la plupart du temps sur la partie photo. Ici, on parle d’un mode AI CAM qui peut détecter de nombreux environnements et objets afin de régler au mieux les paramètres des APN.

Sur la double caméra dorsale du LG G7 ThinQ, l’objectif super grand angle (107°) ouvre à f/1.9 tandis que le second capteur (71°) a une ouverture à f/1.6. À l’avant, on trouve une caméra de 8 millions de pixels (80°) avec une ouverture à f/1.9. Nous avons rapidement testé cette partie dans des conditions de basse luminosité et les résultats étaient convaincants sans pour autant impressionner plus que les clichés d’un Huawei P20 Pro.

Un bouton Google Assistant pas vraiment nécessaire

À l’image de Bixby sur les smartphones de Samsung, le LG G7 ThinQ dispose d’un bouton pour faire appel ici à Google Assistant. Pressez-le une fois et vous pourrez poser votre questions, deux fois et vous lancerez la reconnaissance d’objets avec Google Lens. En restant appuyé dessus, vous pourrez émettre plusieurs demandes. Pour l’instant, nous trouvons ce bouton superflu.

Conclusion

Si le LG G7 ThinQ ne semble pas avoir de retard cette année, il apporte très peu d’innovations comme le V30. C’est uniquement avec la partie son qu’il pourra se démarquer mais est-ce suffisant ? La firme lancera son smartphone le 1er juin au prix de 849 euros.

[ Prise en main ] LG G7 ThinQ : il lui manque encore quelque chose
4 (80%) 3 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here