Pistage mobile : Teemo et Fidzup mises en garde par la Cnil

0

Les éléments de la Cnil ne chôment visiblement pas et ils viennent ainsi de mettre en garde les sociétés Teemo et Fidzup par rapport à leur pratique qui consiste à pister nos mobiles en l’absence de notre consentement.

Pistage mobile : Teemo et Fidzup mises en garde par la Cnil
Teemo et Fidzup pas conformes au RGPD

Spécialisées dans le ciblage publicitaire sur mobile, Teemo et Fidzup sont des entreprises peu connues sur internet, mais elles possèdent tout de même des parts de marché importantes dans ce domaine. Malheureusement, lors d’un contrôle effectué par la Cnil, elles n’ont pas pu démontrer la conformité de leurs pratiques aux dispositifs du RGPD. Par conséquent, elles ont été mises en demeure par la commission. Cette dernière les oblige notamment de se mettre en conformité dans un délai de trois mois. Après l’expiration de ce délai, si aucune mesure n’a été prise pour mettre un terme à l’espionnage, la Commission nationale de l’informatique et des libertés n’hésitera pas à faire appel aux pouvoirs qui lui sont conférés pour prononcer des sanctions.

Fidzup et Teemo : un ciblage publicitaire mobile croisé avec des données de géolocalisation

Pour diffuser de la pub sur les mobiles, Fidzup et Teemo utilisent une technique de ciblage publicitaire mobile croisé avec des données de géolocalisation. Afin d’en savoir plus sur nos préférences et les éléments susceptibles d’attirer notre attention, les deux sociétés exploitent les données disponibles sur des applications tierces. De cette façon, elles sont en mesure de connaitre l’identité publicitaire de chaque téléphone. Cependant, pour Teemo, la collecte d’informations ne se fait pas uniquement via cette démarche. En effet, la géolocalisation est également connue grâce aux données fournies par le terminal. Fidzup, quant à elle, se penche sur l’utilisation d’un boitier qui permet de mesurer la distance par rapport à un point de vente afin de proposer des pubs en lien avec les objets en vente au sein de l’enseigne. Pour la Cnil, les deux sociétés ne respectent pas la loi étant  donné que les données sont exploitées indépendamment de l’accord du mobinaute. D’ailleurs, elles seraient conservées de manière prolongée, plus de 12 mois dans le cas de Teemo.

Que pensez-vous de cette décision de la Cnil ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Pistage mobile : Teemo et Fidzup mises en garde par la Cnil
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here