iPhone : Un pancréas artificiel ?

0
iPhone : Un pancréas artificiel ?

On le remarque, les progrès de la technique médicale ont fait des bonds de géant grâce à la recherche et aux prouesses technologiques. Les contraintes des malades restent les mêmes mais sont parfois considérablement facilitées par la technologie. Ainsi après GlucoDock, après Bant, l’application de gestion du diabète permettant de regrouper les informations du malade et de communiquer avec médecins et infirmières, c’est au tour du Walter+Elisa hall, institut de recherche médicale de modifier un iPhone pour que celui-ci puisse assurer les fonctions d’un pancréas artificiel et maintienne efficacement des taux de sucre sanguin correct chez des personnes souffrant de diabète juvénile.

En général, les diabétiques doivent plusieurs fois par jour vérifier leur taux de glucose et s’injecter de l’insuline pour en maintenir un niveau normal. Le diabète juvénile, dit diabète inné, est une forme de diabète sucré qui apparaît le plus souvent de manière brutale chez l’enfant ou chez le jeune adulte. Cette maladie chronique a pour conséquence un amaigrissement, malgré une prise de nourriture abondante et une hyperglycémie. Le pancréas, qui fonctionne différemment, est incapable de produire suffisamment d’insuline, une hormone permettant de maintenir des niveaux normaux de glucose dans le sang. Pour lutter contre le niveau de glycémie, qui doit toujours être le même que chez des personnes saines, les diabétiques utilisent des pompes à insuline afin de réguler le taux. Les injections programmées doivent reproduire la libération naturelle de l’hormone en disposant de petites quantités régulièrement. Mais à la différence de ces pompes, ce nouvel appareil construit à partir d’un iPhone dispense de l’insuline et du glucagon presque sans aucune intervention du patient.

L’iPhone , un régulateur de taux de glucose

L’iPhone, relié au patient par un capteur inséré dans une aiguille et placé sous la peau, contrôle automatiquement et en temps réel les différents niveaux de sucre dan l’organisme. L’iPhone injecte ensuite l’insuline selon le besoin, à l’aide de 2 mini-pompes automatiques. Le principal co-auteur de la recherche, Docteur Steven Russell du Massachusetts General Hospital, met en exergue le fait que le risque de complications diabétiques est fortement réduit grâce à cet iPhone.

Même s’il est toujours difficile pour les diabétiques d’obtenir le niveau parfait de sucre sanguin, les chercheurs qui ont testé cet iPhone  pendant 5 jours sur 20 adultes  ont constaté une réduction d’environ 37% afin de corriger le taux de glucose par rapport à la pompe manuelle. Dans le groupe d’adolescent, la réduction de l’hypoglycémie a été plus que doublée. Il n’y a donc aucun doute que l’iPhone  soit une solution inventive répondant parfaitement aux besoins et apportant une réelle amélioration dans la vie du patient diabétique.

  Par Kévin de Meilleurmobile

______________________________________________________________

Achetez l’iPhone 5S au meilleur prix

iPhone : Un pancréas artificiel ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here