Orange procède au retrait d’un téléphone ayant un DAS jugé trop élevé

0

Orange a discrètement envoyé un courrier à ses clients les invitant à échanger gratuitement leur téléphone. Cette opération ne concerne toutefois pas l’ensemble de la clientèle de la firme, mais plutôt les utilisateurs du téléphone connu sous le nom Hapi 30.

Hapi 30
Hapi 30

Le Hapi 30 est un téléphone à clapet fabriqué en marque blanche pour Orange par l’entreprise française Mobiwire. Si on vous parle de lui aujourd’hui, c’est parce que l’opérateur historique a décidé de le retirer du marché. Une opération qui concerne environ 90 000 utilisateurs. L’ANFR (Agence nationale de fréquences) considère effectivement que ce mobile proposé par Orange affiche un indice DAS supérieur à la norme qui est de 2 W/kg. En effet, les tests menés par l’agence ont permis de relever un seuil de 2,1 W/kg. Bref, la différence est minime, mais le fait est là : la norme est dépassée !

Orange rassure ses clients sur la non-nocivité de son téléphone

Au vu du constat de l’ANFR, Orange a donc été obligé de prendre cette décision. Cependant, l’opérateur n’a pas voulu inquiéter ses clients. Il invite tout simplement les utilisateurs du Hapi 30 à échanger leur téléphone, et ce, gratuitement. L’opérateur historique a aussi souligné que le dépassement relevé par l’Agence nationale des fréquences concerne un cas rarissime : « l’envoi d’un MMS sous couverture réseau 2G, alors que le clapet du mobile est fermé et qu’il est plaqué contre le corps. ». Dans la pratique, ce cas d’utilisation est quasi inexistant. Cette mesure prise par Orange restera-t-elle une exception ? Pour le moment, rien n’est sûr car l’ANFR a indiqué que d’autres modèles n’ont pas réussi à passer le test.

Votre avis à propos de cette décision de l’opérateur Orange nous intéresse alors à vos claviers !

Orange procède au retrait d’un téléphone ayant un DAS jugé trop élevé
4 (80%) 1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire