ONG : stop aux portables toxiques !

0

Pain pour le prochain

Des ONG militent actuellement pour des portables moins toxiques. De fait, ces derniers militent pour des composantes de smartphones plus sains.

C’est un fait qu’on oublie trop souvent. La construction des smartphones font des ravages en matière de santé pour les ouvriers, quant à ce qui concerne leur mise en place. Notamment, avec le benzène : un composé organique, qui présente des risques cancérigènes pour les individus.

Pain pour le prochain et Action de carême s’en prennent aux revendeurs suisses.

C’est au travers de deux ONG, Pain pour le prochain, et Action de carême qu’on a pu entendre les complaintes. Ces derniers fustigent les entreprises de ne pas avoir de considération pour le problème lié au benzène. Selon eux, aucune d’entre elle ne prend de mesures pour remédier au problème, d’autant plus que les ouvriers sont mal informés, sans mentionner Swisscom.

Afficher l'image d'origine

En fait, ce dernier reconnaît volontiers « le problème aujourd’hui et envisage des mesures spécifiques das ce domaine ». Contrairement à Mobile Zone « qui font la sourde d’oreille et noent toute responsabilité ». Les deux ONG appuient surtout sur le manque d’informations parmi les ouvriers fortement touchés par le cancer. Cette maladie se déclare suite à l’exposition à ce composé chimique. une étude relayée par les ONG remarque que les ouvriers sont insuffisamment informés sur les méfaits de ce composé chimique, le benzène, sur leur santé. Tandis que Daniela Renaud, responsable de la campagne « High Tech-No rights » dénonce que « des alternatives existent ». Les revendeurs sont avertis. Les ONG Pain pour le prochain et Action pour le carême attendent des revendeurs des considérations du problème.

Quel est votre avis ? Partagez votre avis en laissant un commentaire. 

ONG : stop aux portables toxiques !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here