New York : des caméras reliées à un système de reconnaissance faciale

0
surveillance

Andrew Cuomo a annoncé que des caméras reliées à des systèmes de reconnaissance faciale seraient installé sur les croisements des routes de New York. On vous en dit plus.

Cette annonce a été faite lors d’un discours sur la modernisation des infrastructures routières et ferroviaires, ce mercredi. Le gouverneur de New York a déclaré que les autorités testeraient des technologies de reconnaissance faciale au cours de la prochaine semaine. Dans son discours il déclare : « Comment affronter ces menaces que nous avons quotidiennement, qui deviennent pires, et pire, et pires ? New York est une cible et le déni n’est pas une stratégie viable », a d’abord prévenu Cuomo pour étouffer par avance toute critique sur ce qu’il allait dire ensuite : « Nos croisements présentent à la fois une vulnérabilité et une opportunité. Il y a des technologies émergentes dans nos systèmes de sécurité que nous voulons installer : des capteurs qui lisent les plaques d’immatriculation, et tester les logiciels derniers cris de reconnaissance faciale ».

L’annonce était brève et les New-Yorkais n’ont eu le droit à aucune information supplémentaire sur le projet. On ne sait pas quelle base de données sera utilisé pour comparer les visages, si les visages de tous les passants seront enregistrés ou encore combien de temps ce système restera en place.

Un système qui intéresse le gouvernement français

Après les attentats de Bruxelles en mars dernier, l’utilisation d’un système de reconnaissance faciale est de plus en plus demandé. Bernard Cazeneuve était d’ailleurs favorable à l’utilisation de ce système : « La reconnaissance faciale, ce sont des moyens sur lesquels travaillent nos services et nous n’hésiterons pas à employer les moyens humains et les moyens de la technologie« .

C’est dommage puisque la France dispose d’un système opérationnel pour mettre en place ce dispositif. Mais un système de reconnaissance faciale n’est pas forcément adapté à toutes les situations. Elle ne serait pas optimale en matière de terrorisme puisque les autorités n’autorisent pas toujours l’utilisation de cette technologie. Christian Estrosi s’est exprimé sur l’attentat de Nice et déclare « si on nous avait autorisés à utiliser notre logiciel de reconnaissance faciale, il en aurait peut-être été autrement ». Il faudrait, selon lui, étendre le système de reconnaissance à toutes les infractions. Ce qui faciliterait les recherches et les identifications.

bhfhffh

Que pensez-vous d’un système de surveillance qui intègre la reconnaissance faciale ? Laissez-nous un commentaire.

New York : des caméras reliées à un système de reconnaissance faciale
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here