Moyen-Orient : pourquoi les soldats américains ne peuvent pas utiliser leurs smartphones et tablettes ?

0

Avec la crise entre l’Iran et les Etats-Unis, des nouvelles troupes américaines ont été envoyées sur place. Or, il a été notifié aux soldats de ne pas emmener leurs smartphones et tablettes au Moyen-Orient. Pourquoi cette décision a-t-elle été prise ? Voici quelques explications sur les raisons invoquées.

smartphones soldat

Quels sont les risques concernant les soldats utilisant des smartphones ?

Les parachutistes de la 82éme division aéroportée américaine a été envoyée en Iran, la semaine dernière suite aux tensions américano-iraniennes. Avant d’être déployés en Iran, les soldats ont été sommés de laisser leurs smartphones et leurs tablettes à leur domicile, selon Barbara Starr (correspondante de CNN au Pentagone). Cette dernière relatait les paroles de James Mingus, un commandant de l’armée des États-Unis. Cette nouvelle règle a pour but de protéger les soldats d’éventuels risques. Cette mesure éviterait l’exposition des détails d’opérations militaires, selon les responsables de la 82éme dans le Army Times. Les journalistes de ZDNet ont interrogé 20 vétérans qui sont aujourd’hui employés dans des sociétés de cybersécurité. À l’aide de leur expérience militaire et en cybersécurité, les vétérans ont expliqués les enjeux de cette nouvelle règle. Deux risques majeurs concernant directement les soldats sont relatés. Tout d’abord, l’exploitation des informations postées sur les réseaux sociaux. En effet, il est possible de géolocaliser les soldats avec des publications ou des photos. L’usage des réseaux sociaux est dangereux, car les soldats peuvent, indiquer des informations à l’ennemi , selon Joe Slowik, conseiller en cybersécurité chez Drago et ancien responsable des projets spéciaux de la marine. Bryson Bort a déclaré que le risque de kidnapping pour demander une rançon, présente également un danger pour les soldats. Bryson Bort est un ancien officier de l’armée, fondateur de deux sociétés de sécurité ainsi que le cofondateur d’ICS Village (association à but non lucratif ). Pour lui, lors de leur temps libre, les soldats risquent d’installer, involontairement, des logiciels malveillants ou lors de leurs navigations sur les réseaux de dévoiler des détails les concernant. Bryson Bort se base sur des faits déjà survenus par le passé pour les Israéliens. Le kidnapping est un autre risque selon un vétéran ayant vécu cette situation et souhaitant rester anonyme.

Quel est le danger de la géolocalisation pour les troupes ?

Les réseaux sociaux représentent un autre danger pour les soldats. Mark Waggner précise que si l’adversaire peut faire le lien entre les soldats et leurs profils sur les réseaux sociaux, les comptes privés des soldats peuvent devenir des cibles. En effet, avec la géolocalisation de Google, l’adversaire peut connaître les emplacements de l’appareil à chaque déplacement. Ce vétéran de l’armée et administrateur du système Linux dans la société LogRythm explique que cette menace n’existe pas seulement pour les comptes Google. En effet, Strava a publié une carte thermique indiquant les lieux les plus fréquentés pour pratiquer une activité physique. Bien qu’elle relate des données d’anonymes cette dernière a dévoilée la position de bases militaires secrètes. Entre les mains des adversaires, les données de localisation d’un soldat pourraient permettre de cibler des services de collectes de données des endroits que le soldat fréquente. Même s’il est difficile de pirater Google, il existe plusieurs applications et services capables de géolocaliser les personnes avec précisons.

Quels sont les risques liés aux smartphones ?

Selon Mark Waggone bannir les téléphones portables est une décision sensée puisque malgré la prudence des soldats, le risque zéro fuite n’existe pas. Selon un vétéran (souhaitant rester anonyme) la même règle a été appliquée pour les soldats envoyés en Irak. Une unité spéciale affrétée à la sécurité de l’information à dû confisquer et détruire les ordinateurs, les tablettes et les smartphones des soldats sur le front. Cette décision a eu pour conséquence l’achat de téléphones locaux par ces derniers. Les smartphones locaux étaient malheureusement infestés de logiciels malveillants. Les téléphones représentent eux-mêmes un danger pour les soldats selon un autre vétéran. La connexion aux tours de téléphonie permet de suivre le soldat en temps réel. Andrew Thompson, directeur de Fire Eye et ancien analyste du contre-espionnage et du renseignement dans les Marines. Fire Eye a d’ailleurs révélé une récente tentative de piratage par des cyberpirates chinois. Cette dernière consistait à infiltrer les fournisseurs de réseaux mobiles afin de permettre à des logiciels malveillants d’espionner des cibles précises. Andrew Thomson rappelle les capacités cybernétiques des adversaires. De plus, l’Iran est connu pour ses aptitudes en termes de cybernétique et piratage. Les techniques cybernétiques ont déjà été utilisées par le passé, la Russie a eu, en effet, recours à ces dernières lors du conflit ukrainien concernant la Crimée et le Donbass. Ainsi, la guerre numérique est réelle sur le front précise un vétéran de l’Afghanistan à ZDNet.

Source : ZDNet

Moyen-Orient : pourquoi les soldats américains ne peuvent pas utiliser leurs smartphones et tablettes ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here