Microsoft et Amazon refusent de fournir la reconnaissance faciale à la police américaine

0

Les grandes entreprises de technologies suspendent tour à tour leur accès de reconnaissance faciale aux forces de l’ordre. Pour le moment la décision de Microsoft et Amazon concerne uniquement les Etats-Unis.

reconnaissance faciale

Après la mort de George Floyd et les manifestations qui s’en sont suivies, le contexte social aux Etats-Unis s’est brusquement tendu vis-à-vis des forces de l’ordre. La réaction des marques a été immédiate avec le report de conférences ou bien des messages de soutien. Du côté de Microsoft et Amazon, l’action est encore plus concrète. En effet, les deux firmes ont tout simplement retiré leur technologie de reconnaissance faciale de la commercialisation pour les forces de l’ordre.

La reconnaissance faciale ne doit pas être utilisée pour stigmatiser les minorités

D’après Microsoft, ses services ne seront plus disponibles à moins qu’il n’y ait une nouvelle législation fédérale basée avant tout sur les droits humains. Avec cette décision, l’entreprise suit le mouvement initié par IBM ainsi qu’Amazon qui eux aussi ont annoncé leur retrait du marché. En effet, la firme de Jeff Bezos c’était déjà positionnée clairement en faveur du mouvement Black Lives Matter quitte à en perdre une clientèle. Cependant, des groupes de défense pour les droits civiques ainsi que des employés d’Amazon ont demandé le retrait pur et simple de ces services commercialisés aux forces de l’ordre.

Ce n’est pas la première fois que la police et les entreprises high-tech s’affrontent concernant les nouvelles technologies. En effet, à de nombreuses reprises le FBI s’est cassé les dents face à Apple qui refusait mordicus de déverrouiller des iPhone même si ces derniers étaient la propriété de tueurs avérés. De son côté Microsoft a rédigé une proposition de loi à Washington afin d’encadrer la technologie de reconnaissance faciale. En bref, il est nécessaire selon les acteurs majeurs aux Etats-Unis de revoir le mode de fonctionnement de la police.

Source : The Register

Microsoft et Amazon refusent de fournir la reconnaissance faciale à la police américaine
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here