Microsoft condamné au versement de 10 000 dollars

0

nn

10 000 dollars, c’est le montant que devra verser Microsoft à une Américaine dont l’activité » professionnelle a été impactée par Windows 10

L’échéance pour mettre à jour son PC sous Windows 10 arrive bientôt à terme et il semblerait que la firme de Redmond force ses utilisateurs à passer à cette nouvelle version de son système d’exploitation.

Windows 10 : une mise à jour forcée ?

Une habitante de l’état de Californie s’est aperçue que son ordinateur avait téléchargé la mise à jour pour installer Windows 10 et ce, sans son consentement.

S’estimant forcée, elle interrompue la mise à jour avant la fin de l’installation. Gérante d’une agence de voyage, son ordinateur est son principal outil de travail. L’arrêt de la mise à jour a provoqué de nombreux ralentissements et des plantages multiples jusqu’à un arrêt complet de son ordinateur de travail.

Contacté, le service client de Microsoft n’a pas pu lui apporter de solution. La gérante s’est donc tournée vers la justice en poursuivant Microsoft en réparation de son préjudice. Elle demande une réparation au titre de son manque à gagner et le remplacement de son ordinateur.

La justice a tranché en faveur de la plaignante et a condamné Microsoft à lui verser 10 000 dollars de dédommagement. La firme de Redmond n’a pas souhaité faire appel de cette décision.

A titre d’informations il ne vous reste plus qu’un mois pour faire la mise à jour Windows 10.

Que pensez-vous de cette décision ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

 

 

 

 

Microsoft condamné au versement de 10 000 dollars
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here