Même la police pirate nos smartphones

0
Même la police pirate nos smartphones

Plus besoin de mandats pour se renseigner sur un suspect et espionner ses SMS, Kaspersky et Citizen Lab ont fait une découverte récemment sur la version mobile d’un logiciel espion. Celui-ci permet à la police d’obtenir des informations sur son utilisateur. Une aide à la traque ou une intrusion dans votre vie privée ? Chacun appréciera…

Le logiciel Remote Control system avait déjà été découvert l’an dernier sur certains ordinateurs, ce logiciel élaboré par une société italienne, spécialisé dans les systèmes de surveillance informatique destinés à la police, permet à la police de réquisitionner votre portable à distance. Certaines autorités utilisent déjà ce procédé pour surveiller leurs populations et ce sur sur « les 6 continents », notamment l’Arabie Saoudite. La société Hackingteam s’est fait une spécialité de développer des programmes espions destinés aux services policiers et celui-ci a déjà été utilisé notamment au Maroc ou aux Etats-Unis. En France, si un centre de commande a bien été identifié, rien ne vient confirmer qu’il est utilisé par les autorités.

Ce programme indécelable par les voies classiques du contrôle inspecte vos enregistrements de conversations en toute discrétion mais aussi vos photos, vos données personnelles et votre liste de contact. Le logiciel peut ainsi se renseigner sur la personne sans que celle-ci en soit avertie d’une part et surtout sur tout type de support : Android, iPhones, WindowsPhone ou Blackberry…

Portant les noms de DaVinci ou Galileo, ces espions ont attiré les regards de Reporters sans Frontières, qui a classé Hackingteam comme un « ennemi d’Internet » dans la catégorie surveillance.

   Par Claire de MeilleurMobile

______________________________________________________________

HTC One M8 : où l’acheter ?

Même la police pirate nos smartphones
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here